Auzouer-en-Touraine

2 080 hab. (Auzouériens) dont 100 à part, 3 405 ha dont 708 de bois, commune d'Indre-et-Loire dans le canton de Château-Renault. Le village originel est à 6 km au sud de Château-Renault, mais la commune comprend une partie de l’agglomération chef-lieu au sud du ravin du Gault, dont l’hôpital psychiatrique et une manufacture de produits chimiques organiques pour la pharmacie et l’agriculture (UES Synthron ex-Protex, 130 sal.). Les rejets de celle-ci inquiètent, et un incendie en 1998 avait privé d’eau l’agglomération de Tours pendant 10 jours; l’usine a pollué la Brenne encore en août 2004.

Le village a une église du 11e s.; au sud du village subsistent le dolmen et le château de Pierrefitte; à l’est, aire de repos sur l’autoroute Aquitaine (la Courte Épée et la Picardière). Le finage, traversé par la petite vallée de la Quintaine, atteint à l'ouest le cours de la Brenne, auquel aboutit la Quintaine. Le nom de la commune était seulement Auzouer jusqu’en 1961; il vient d’oratoire, comme les Ouzouer de la région. Sa population était de 650 hab. au minimum de 1968 et augmente depuis; elle a gagné 670 hab. d’un coup entre 1999 et 2008, environ 48%!