Baie du Mont-Saint-Michel, Porte de Bretagne, Canton de Pleine-Fougères (communauté de communes de la)

groupement intercommunal d'Ille-et-Vilaine correspondant tout simplement au canton de Pleine-Fougères, mais qui cherche la notoriété en empruntant un nom démesuré chargé de symboles; 11 communes, 8 000 hab., 18 400 ha. Une autre communauté de communes a choisi le nom de Dol-de-Bretagne-Baie du Mont-Saint-Michel; elle correspond au canton de Dol-de-Bretagne (8 communes, 12 100 hab., 13 300 ha).

La baie du Mont-Saint-Michel jouit en effet d'un grand prestige et reçoit de nombreux visiteurs. S'appuyant à l'ouest sur la pointe du Grouin à Cancale, elle forme un large évasement de 35 km de large, dont 22 en Bretagne, jusqu'au Cotentin et à l'estuaire de la Sélune et de la Sée en Normandie. En Bretagne, son vaste estran découvre à marée basse sur 4 km, et porte de nombreux bouchots et parcs à huîtres. Mais le Mont Saint-Michel lui-même est en Basse-Normandie, ainsi d'ailleurs, contrairement à la légende, que la basse vallée du Couesnon à Pontorson et en aval; la limite régionale est à 4 km à l'ouest du débouché du Couesnon et du Mont.

La côte bretonne est partagée entre les cantons de Pleine-Fougères, de Dol-de-Bretagne et de Cancale. Le rivage est jalonné d'habitations presque tout au long, mais dans les deux derniers cantons seulement: le peuplement s'interrompt à 13 km du Mont. Cherrueix, Le Vivier-sur-Mer et Hirel sont les principaux bourgs du bord de mer, hors Cancale bien entendu.