Bailly

4 200 hab. (Baillacois) dont 170 à part, 653 ha dont 170 de bois, commune des Yvelines dans le canton de Saint-Nom-la-Bretèche, 5 km ESE du chef-lieu, jouxtant Marly-le-Roi, Rocquencourt et le parc de Versailles. L'habitat est sur le bas plateau, tandis que l'autoroute de Normandie court au nord sur le haut plateau vers 180 m, où la commune possède la moitié du fort du Trou d'Enfer. Bailly a un château du 16e et des 18e-19e s., abritant un centre de rééducation de la Fondation Stern pour enfants paralytiques, et un château du 19e s.; un ensemble funéraire militaire du Souvenir français; une tour du télégraphe Chappe; un musée à la mairie. Elle est dotée d'un ensemble scolaire international privé, de la mouvance Montessori (primaire et secondaire).

La commune est traversée par l'A 13 au nord et l'A 12 à l'est, et par la voie rapide D 307. Elle accueille au nord-est l'intégralité du fameux triangle autoroutier dit de Rocquencourt, et l'échangeur de la Grille de Maintenon; un centre de fret routier y a pris place. Le domaine de Vauluceau est juste à l'est. La voie ferrée de la grande ceinture traverse la commune mais n'y a pas de gare et ne porte ici que du fret. Une station d'épuration est à la pointe sud de la commune dans le vallon du ru de Gally. L'habitat se cantonne à l'angle nord-ouest de la commune, qui accueille des services financiers du groupe Mercedes-Benz (170 sal.), les espaces verts Gally (60 sal.). Bailly avait 430 hab. en 1936 et sa population croît depuis (1 900 hab. en 1975, 3 700 en 1982), au ralenti depuis 1990.