Barp (Le)

4 500 hab. (Barpais), 10 732 ha dont 6 190 de forêt, commune de Gironde dans le canton de Belin-Béliet à 32 km SSO de Bordeaux dans le parc des Landes, sur la RN 10 (canton de Belin-Béliet); pépinières Darbonne (fraises, asperges, etc., 40 sal.) et surtout grande base du CEA (Commissariat à l’énergie atomique) depuis 1967 sur 734 ha dans les pins au nord de la commune, près de l’autoroute A 63 (avec accès direct). La population de la commune du Barp avait dépassé 1 500 hab. dans les années 1880, mais était tombée à moins de 900 en 1962; elle a nettement augmenté depuis, et a encore gagné 1 200 hab. de 1999 à 2008.

Le CESTA (Centre d’études scientifiques et techniques d’Aquitaine, 970 salariés) y est spécialiste de la conception et de la réalisation des têtes nucléaires et possède également un terrain d’expérimentation sur 923 ha à Saugnacq-et-Muret dans le canton de Pissos (Landes), 30 km au sud. C’est au CESTA que s’implante le fameux «Laser mégajoule» (LMJ) du CEA, chargé notamment de simuler les effets des explosions atomiques que l’État a renoncé à provoquer en vraie grandeur; il devrait employer 600 personnes, dont la moitié du CEA, les autres à des sous-traitants; les sociétés Sagem (groupe Safran) et Cilas (filiale d’Areva et EADS) se sont déjà installées et la plate-forme logistique de la «Route des Lasers» s’ouvre avec 200 salariés et un fort financement public. La Ligne d'intégration laser (LIL) est en place depuis 2002 et représnte déjà le plus puissant laser d'Europe. Le LMJ est censé entrer en opération en 2011.