Basse-Terre (la)

Highslide JS
La cascade aux Écrevisses dans la montagne de Petit-Bourg (© RVRB).
La cascade aux Écrevisses dans la montagne de Petit-Bourg (© RVRB).

partie occidentale de la Guadeloupe, la plus haute et la plus accidentée en dépit de son nom. Celui-ci vient de la tradition marine qui désigne par «haut» ce qui est sur la côte au Vent, donc à l'est dans la zone des alizés, par «bas» ce qui est à l'abri, sous le Vent, donc à l'ouest. Il en est ainsi également aux Saintes. Basse-Terre, où se trouve l'ancien chef-lieu de même nom et qui correspond à son arrondissement, mesure 46 km du nord au sud et un peu plus de 20 km d'ouest en est. Le relief est volcanique; les volcans du nord sont anciens (3 à 4 millions d'années), tandis que la Soufrière au sud a tout au plus 200 000 ans. L'ensemble est dissymétrique, plus élevé à l'ouest où l'altitude monte à 1 354 m, formé de longs plateaux inclinés séparés par de longues ravines à l'est. L'île compte 18 communes et 176 000 habitants. Ses ressources en eau et sa position en ont fait pendant plusieurs siècles un lieu d'«aiguade», de relais pour la navigation entre Europe et Mexique. Par opposition à la Grande-Terre qui forme l'autre moitié de la Guadeloupe, la plus basse et la plus sèche, où la canne à sucre et l'élevage dominent l'activité agricole, la culture principale est celle du bananier, complétée par celles des fleurs et des légumes, et la visite de nombreux sites naturels attractifs.