Beaulieu-sur-Mer

3 700 hab. (Berlugans), 95 ha, commune des Alpes-Maritimes dans le canton de Villefranche-sur-Mer, 8 km à l'est de Nice. La commune a été créée en 1891, avec 550 hab., à partir de Villefranche-sur-Mer; la mention «sur-Mer» a été ajoutée en 1908. La population est passée à 2 200 hab. en 1926, a culminé à 4 300 hab. en 1982 et a diminué ensuite, puis a repris 50 hab. de 1999 à 2007. Beaulieu a 1 200 résidences secondaires. Le territoire communal, minuscule, se tient au bord du golfe de Saint-Hospice, à la racine orientale de la péninsule du cap Ferrat. Il est bordé par les communes de Saint-Jean-Cap-Ferrat, Villefranche-sur-Mer et Éze.

Beaulieu fait figure de résidence de luxe, notamment par l'hôtellerie et les bateaux de plaisance. La baie des Fourmis au sud a un petit port de 180 places, le grand port de plaisance de 1968 est au nord (800 anneaux dont 590 privés). Le quartier de Petite Afrique, étagé sur les hauteurs au nord, est connu pour sa végétation exotique. Les petites plages des Fourmis et de Petite Afrique donnent des accès étroits à la mer. La ville a un collège public et quelques édifices appréciés comme la Villa «grecque» Kerylos de 1902, la Rotonde de 1904 par G. Tersling, qui abrite un musée du patrimoine; Grand Casino (65 sal., 93e en France) du groupe Partouche, hôtels Métropole (55 sal.) et la Réserve de Beaulieu (50 sal., apparu en 1880); supermarché U (40 sal.), chantier naval Monaco Marine (40 sal.), nettoyage Polyservices (160 sal.).