Beaumetz-lès-Loges

980 hab. (Beaumésiens), 498 ha, chef-lieu de canton du Pas-de-Calais dans l'arrondissement d'Arras, 12 km au sud-ouest de la préfecture sur la N 25. Metz a le sens originel de manse. La commune accueille les transports Gardien (Sogarpac, 90 sal.). Sa population croît lentement depuis les 560 hab. de 1962.

Le canton a 12 000 hab., 29 communes, 16 897 ha dont 649 de bois. Ses communes cachent de nombreuses muches (souterrains-refuges) et abritent des cimetières militaires, surtout britanniques; plusieurs des villages ont été détruits durant la Première Guerre mondiale. Tout au nord sur la N 19 se tient Haute-Avesnes (420 Hautavesnois, 397 ha), qui est à 12 km ONO d'Arras et a augmenté le nombre de ses habitants entre 1954 (220) et 1990 (410) mais l'a réduit ensuite; menuiserie Sueur (30 sal.).

Quatre villages se succèdent le long de l'Ugy, qui coule vers l'est en direction de la Scarpe. Habarcq (690 Habarcquois, 703 ha) est le plus en amont, à 9 km NNO du chef-lieu, et a un château avec parc, une église du 17e s. avec flèche à crochets; sa population augmente depuis les 370 hab. de 1975. Montenescourt (450 Montenescourtois, 508 ha) est un peu au sud de la rivière, et abrite le siège de la communauté de communes du Val de Gy, qui réunit 10 communes et 4 600 hab. Gouves (190 Gouvois, 264 ha) et Agnez-lès-Duisans (700 Agnésiens, 730 ha) sont sur la rive droite en aval; église classée du 15e s. et ferme-château des 15e-19e s. à Agnez.

Sept communes sont proches du chef-lieu au nord de la route N 25. Wanquetin (700 Wanquetinois, 1 018 ha) est à 5 km NNO, Berneville (490 Bernevillois, 563 ha) à 3 km NE et Warlus (370 Warlusiens, 543 ha) à 4 km au NE; maçonnerie Art et Construction à Warlus (60 sal.). Simencourt (540 Simencourtois, 506 ha) est à 2 km au nord de Beaumetz, Monchiet (100 Monchiettois, 274 ha) à 2 km à l'ouest. Gouy-en-Artois (350 Govinois, 1 011 ha) est à 5 km à l'ouest du chef-lieu, Fosseux (140 Fossessois, 543 ha) 2 km plus loin; Fosseux a un château du 18e s. avec parc et gros pigeonnier. Les populations de ces communes n'enregistrent que de faibles mouvements, dans les deux sens.

La partie sud-ouest du canton au sud de la N 25 réunit sept communes; elles étaient nettement plus peuplées vers le milieu du 19e s., mais leur dépeuplement est enrayé ou nettement freiné depuis les années 1960; certaines enregistrent même une légère croissance récente. Basseux (150 Basseusiens, 335 ha) est à 2 km au SO du chef-lieu et a une église en partie du 12e s., Bailleulval (280 Bailleulvalois, 390 ha) est 1 km plus loin, Bailleulmont (260 Bailleulmontois, 541 ha) à 5 km de Beaumetz, toutes trois dans le haut vallon du Crinchon, qui descend vers Arras. Bailleulmont conserve les restes d'un donjon du 13e s. Bailleulval est le siège de la communauté de communes des Vertes Vallées, qui associe 21 communes et 7 300 hab.

La Cauchie (210 Cauchois, 220 ha) est à 3 km au SO de Bailleulmont sur la D 1. La Herlière (140 Herliérois, 540 ha) est un peu plus loin mais près de la N 25, et se signale par une base hippique au domaine de la Bazèque avec concours de chevaux de trait. Berles-au-Bois (520 Berlois, 890 ha) est à 6 km au SO du chef-lieu, Monchy-au-Bois (520 hab., 1 098 ha) à 9 km SSO, avec un poste d'interconnexion électrique.

Rivière (1 150 Riviérois, 1 190 ha) est un gros «village de charme» à 2 km au sud-est du chef-lieu, dans la vallée du Crinchon, et son habitat s'aligne sur les deux rives en direction d'Arras; il s'orne des châteaux de Grosville (18e s.), Bretencourt (19e s. à tourelles, avec parc) et Bellecordelle (19e s.), et d'une tour-clocher du 18e s. Ransart (400 Ransartois, 745 ha) et Adinfer (240 Adinferrois, 619 ha dont 160 de bois) sont au sud de Rivière, à 2 et 5 km; Adinfer conserve un bois.

Six autres communes, mais petites, sont au sud-est du canton, et ont connu des courbes démographiques assez semblables aux précédentes. Blairville (300 Blairvillois, 460 ha) est à 3 km au sud-est de Rivière, Hendecourt-lès-Ransart (120 Hendecourtois, 221 ha) à 5 km, Boiry-Sainte-Rictrude (390 Boirysiens, 581 ha) à 7 km et Boiry-Saint-Martin (290 Boirysiens, 350 ha) à 8 km. Une sucrerie du groupe Tereos est maintenue à Boiry-Sainte-Rictrude et emploie 110 permanents et 100 saisonniers, fabriquant 150 000 t de sucre par an plus des pulpes pressées et pellets par déshydratation; elle intéresse 2 100 coopérateurs utilisant 17 000 ha en production; mais la commune a perdu des habitants depuis 1982.

Un peu plus au nord, Ficheux (510 Ficheusois, 583 ha) est à 4 km ESE de Rivière, à 9 km SSO d'Arras, tandis que Mercatel (620 Mercastelois, 576 ha) s'avance plus loin à l'est, atteignant la N 17 à 7 km au sud d'Arras et accueillant une bifurcation ferroviaire et une plate-forme de distribution de produits phytosanitaires de la coopérative agricole Unéal; toutes deux ont gagné des habitants depuis 1999.