Bellegarde

1 800 hab. dont 170 à part, 493 ha, chef-lieu de canton du Loiret dans l'arrondissement de Montargis, 23 km à l'ouest de Montargis, à proximité de la forêt d'Orléans. La bourgade est apparue au 11e s. par défrichement monastique sous le nom de Soisy-aux-Loges et n'est devenue Bellegarde qu'au 17e s. Son grand château féodal du 14e s., à donjon, a été aux familles L'Hospital, puis Pardaillan, avant d'être réaménagé par d'Antin autour de 1700; il abrite l'hôtel de ville, et son parc est un jardin public. Le village a aussi une place avec halle, une église romane du 12e s., un collège public et une maison de retraite. Dotée d'un lycée professionnel agricole spécialisé dans les travaux forestiers et associé à celui de Beaune-la-Rolande, Bellegarde est aussi, depuis la fin du 19e s., au centre d'un petit bassin de production de rosiers (une douzaine d'exploitants, une centaine d'emplois) sur 150 ha de pépinières, avec une spécialité de rosiers-tige; elle soutient une foire annuelle aux rosiers et se veut «le village des roses» depuis 1972; elle est classée parmi les villages fleuris (trois fleurs).

Ses principaux établissements privés sont une usine de câblage électrique pour automobiles Leoni Wiring (100 sal.), achetée à Valéo par ce groupe allemand, et des ateliers de circuits imprimés (SGCI, 60 sal.) et de plastiques (Hermex, 45 sal.; Plastil, 25 sal.); laboratoire d'analyses et recherches microbiologiques Acmago (45 sal.); couverture de bâtiments Placier (45 sal.); supermarché Atac (30 sal.), ambulances Saint-Jacques (35 sal.). Un échangeur de la N 60 est au sud-ouest de la commune, à l'orée du bois de la Madeleine. Bellegarde croît lentement depuis 1970 (1 100 hab.) et a encore ajouté 120 hab. de 1999 à 2004. La commune est le siège de la communauté de communes du Bellegardois, qui correspond exactement au canton.

Le canton a 7 200 hab. (6 100 hab. en 1999), 12 communes et 15 016 ha dont 2 206 de bois; il est entièrement en Gâtinais. Chapelon (290 hab., 652 ha), à l'extrémité nord-est du canton à 14 km de Bellegarde, conserve le moulin à vent Gallardin, du 18e s. et sa population croît un peu. À Ladon (1 400 hab., 289 ha), 7 km à l'est de Bellegarde sur la route de Montargis (halle, église du 14e s.), la carrosserie Toutenkamion occupe 90 personnes; fabrique d'aliments pour bétail Thoreau (groupe coopératif Agralys, 50 sal.). Ladon n'avait que 870 hab. en 1975 (contre 1 350 autour de 1875) et a gagné 220 hab. (+20%) de plus entre 1999 et 2007.

Quiers-sur-Bézonde (1 200 Quiérois, 1 661 ha dont 400 de bois) complète l'agglomération de Bellegarde, 2 km au nord; elle est réputée pour son fleurissement (quatre fleurs); sa population croît depuis 1970 (700 hab.). Auvilliers-en-Gâtinais (350 Auvillois, 2 061 ha dont 450 de bois), 6 km au SE de Bellegarde, a une église des 11e et 12e s.; bois des Gobets. Nesploy (370 hab., 1 287 ha dont 460 de bois), 7 km à l'ouest de Bellegarde, est une quasi-clairière dans les franges de la forêt d'Orléans. Toutes deux ont gagné des habitants de 1999 à 2007.