Berre-l'Étang

13 500 hab. (Berratins), 4 364 ha dont 252 de bois, chef-lieu de canton des Bouches-du-Rhône dans l'arrondissement d'Istres, 31 km au NO de Marseille, 14 km ESE d'Istres à vol d'oiseau. La commune occupe le large delta d'alluvions déposées par l'Arc à son arrivée dans l'étang de Berre, et qui s'avance vers le sud en délimitant à l'est l'étang de Vaine. Le bourg, doté d'un collège public, est sur la rive occidentale de l'étang de celui-ci. Il conserve des vestiges de remparts (tour Carrée) et de citadelle, une chapelle médiévale sur les fondations d'un temple romain. La pointe du delta, qui porte précisément le nom de la Pointe, a deux petits ports (la Pointe, le Passet) et des salines, et la plage de Champigny.

Le développement de la commune est né avec une base aéronavale utilisée de 1919 à 1942, notamment pour les essais d'hydravions, puis l'installation d'usines de métallurgie du zinc et d'aéronautique. Mais Berre est plus connue pour avoir accueilli la première raffinerie de pétrole apparue en région marseillaise, ouverte par Shell en 1928 et qui, avec l'usine chimique associée, occupe 800 ha. Son territoire est traversé par la voie ferrée Paris-Marseille, qui dessert la raffinerie de pétrole et dispose d'une gare. La raffinerie, qui emploie 380 salariés, a une capacité de 6,3 Mt/an; elle a été vendue par Shell au néerlandais Basell en 2008.

Elle s'accompagne d'une usine pétrochimique Shell (1 400 sal.) et des productions chimiques dérivées de Cabot (90 sal.), Basell Polyolefines (50 sal.), Kraton Polymers (caoutchouc, 25 sal.), L'Aubette (25 sal., noir d'acétylène) et des gaz industriels Linde (35 sal.), ainsi que des chaudronneries-tuyauteries Foure Lagadec (70 sal.) et Ribatti (40 sal.). Berre-l'Étang a également reçu un supermarché Champion (40 sal.) et des services: blanchisserie Initial BTB (65 sal.), nettoyage La Maintenance Paris (50 sal.); entrepôts Logiprovence (45 sal.) et Wincanton (45 sal.), travaux publics Calvin (40 sal.).

Au nord de la commune, l'aérodrome de Berre-la Fare, héritier de la période des constructions aéronautiques, est en bordure de la N 113; il est doté de deux pistes gazonnées de 1 100 et 950 m et d'un aéroclub (pilotage, voltige, vol à voile et aéromodélisme). Le finage de Berre offre par ailleurs la plus grande concentration française de cultures sous serres (1 500 ha de maraîchages), ainsi que 367 ha de vignes avec cave coopérative, et des vergers. Le nom de Berre a été complété en 1928; la commune avait 1 700 hab. en 1911, puis sa population a fortement augmenté dans le deuxième quart du 20e s. (4 600 hab. en 1931, 7 900 en 1954); elle a atteint 12 000 hab. en 1975 puis sa croissance s'est ralentie. L'estimation pour 2005 est de 14 300 hab. (sdc). Le canton a 31 600 hab., 3 communes, 8 781 ha dont 969 de bois. Les deux autres communes sont Rognac à l'est et Saint-Chamas à l'ouest.