Beychac-et-Caillau

2 000 hab., 1 562 ha, commune du département de la Gironde dans le canton de Cenon, 12 km à l'est du chef-lieu et 19 km à l’est de Bordeaux). Son territoire s'allonge d'ouest en est au-delà de la vallée de la Laurence, de part et d'autre de l'ancienne N 89 transformée en autoroute. La commune est issue d’une ancienne fusion (début du 19e siècle), Beychac est à l'ouest, sur les collines de rive droite de la Laurence, Caillau à l'est sur le plateau, représentée surtout par un grand lotissement pavillonnaire. La vallée du Gestas fixe la limite sud-est de la commune; au-dessus se perchent le château France-Quinsac et le golf de Teynac. Quelques ateliers et entrepôts flanquent la N 89. La commune n'avait encore que 700 hab. en 1965; sa population augmente depuis et s'est encore accrue de 200 hab. entre 1999 et 2008.

Les vignerons cultivent 726 de vignes et la commune abrite le siège du Syndicat des vins de bordeaux et bordeaux supérieurs (7 500 adhérents, 3 500 000 hl par an, plus de la moitié des vins d’appellation du Bordelais) avec la Maison des bordeaux et bordeaux supérieurs (Œnoalliance, 90 sal.). Le vignoble fournit une base d'activités avec les tonnelleries Boutes (50 sal.) et Tonnellerie du Monde (Boswell, 25 sal.), l'emballage à façon Renfort (35 sal.), les cartons ondulés Smurfit Kappa (25 sal.), la caisserie Marie Louise (20 sal.), l'entrepôt de boissons Johanes Boubée (30 sal.) auxquels s'ajoutent les négoces de produits chimiques pour l'agriculture CIC (30 sal.) et d'aliments pour animaux Royal Canin (25 sal.). L'expansion de la banlieue bordelaise se traduit par la présence des entreprises de promotion et construction immobilières LGC (150 sal.), IGCE (70 sal.) et Alpha (30 sal.); transports Dentressangle (Darfeuille, 100 sal.).