Boulogne-Billancourt

111 300 hab. (Boulonnais) dont 1 000 à part, 617 ha, sous-préfecture des Hauts-de-Seine, juste au sud-ouest de Paris dont elle est limitrophe. Son territoire résulte de la réunion de Boulogne au nord, Billancourt au sud et son nom était Boulogne, puis Boulogne-sur-Seine jusqu'en 1926. Elle occupe la partie méridionale du grand méandre de l'ouest de la capitale, où s'étend le bois de Boulogne; celui-ci a été annexé par la ville de Paris et la limite communale de Boulogne ne fait que l'effleurer à la Porte de Boulogne; toutefois, le territoire boulonnais contient au nord-ouest le parc Edmond de Rothschild (15 ha). En revanche, les vastes installations sportives des stades Roland-Garros, Jean-Bouin et du Parc des Princes, ainsi que le boulevard périphérique, sont également à Paris. L'autoroute A 13 entre en souterrain au nord de Boulogne et sort en viaduc au ras du parc Rothschild en traversant la Seine en arc de cercle.

Le territoire boulonnais est structuré à la fois par le cours de la Seine, qui le limite au sud et à l'ouest, et par les trois avenues qui partent de la porte de Saint-Cloud à l'est, hors de Boulogne. La plus septentrionale, de direction sensiblement est-ouest, est la D 907, dite route de la Reine, et aboutit au pont de Saint-Cloud. La ligne de métro n°10 aboutit également au pont de Saint-Cloud, mais passe un peu plus au nord et offre les stations Boulogne-Jean-Jaurès et Boulogne-Pont-de-Saint-Cloud. Près de celle-ci s'étend le beau jardin Albert Kahn. La voie médiane, de direction ENE-OSO, qui porte les noms d'Édouard Vaillant et du général Leclerc, est la N 10 et aboutit au pont de Sèvres; elle est suivie par la ligne de métro n°9, équipée de trois stations dans la commune (Marcel-Sembat, Billancourt, Pont de Sèvres). La troisième, D 101, plus courte, aboutit au pont de Billancourt.

La D 1 longe toute la rive droite de la Seine. Un axe transversal, NNO-SSE, traverse la commune et recoupe ces diagonales sous le nom de boulevard Jean-Jaurès. Du rond-point Rhin et Danube près du pont de Saint-Cloud, et de la place Marcel-Sembat sur la N 10, proche du centre-ville, partent des étoiles de voies qui complètent l'organisation de l'espace. Au sud-est, Boulogne dispose aussi du pont d'Issy, qui s'appuie sur la pointe amont de l'île Saint-Germain et qui est relié à la place Marcel-Sembat par l'axe du boulevard de la République; non loin s'étend le vaste cimetière de Billancourt.

Au sud-ouest, Billancourt reste marquée par l'emprise industrielle des anciennes usines Renault, complétée dans le fleuve par l'île Seguin, qui attend encore sa réaffectation, aucun des projets n'ayant pu aboutir; mais une zone d'aménagement concerté de 74 ha est en préparation, incluant les 11,5 ha de l'île Seguin, qui devrait recevoir notamment un grand hôtel (Cogedim), l'Université américaine de Paris et un pôle culturel signalé par une grande conque à spectacles.

La ville est classée ville d'art et d'histoire; elle a plusieurs musées et deux compagnies théâtrales, l'hôpital public Ambroise Paré (500 lits de médecine et chirurgie), quatre cliniques totalisant 230 lits, le gros centre de gérontologie les Abondances (500 places), plus la maison de retraite de la Résidence de Rouvray (100 places); quatre collèges et deux lycées publics, trois collèges et deux lycées privés dont un professionnel; elle héberge l'institut de psychologie de l'université Paris-V (René Descartes). La sous-préfecture est en bord de Seine, près du pont de Sèvres et de son complexe échangeur.

La ville est divisée en sept quartiers. Au nord-ouest, sur le site historique de Boulogne, s'était établi le village des Menuls face à Saint-Cloud, rebaptisé Boulogne au 14e siècle d'après Boulogne-sur-Mer, alors lieu d'un grand pèlerinage marial; le quartier est nommé Les Menus-J.-B. Clément et comprend le parc Rothschild et le jardin Albert Kahn, l'hôpital Ambroise Paré et les Abondances, le musée Paul Belmondo, le théâtre de l'Ouest Parisien, la maison Walewska.

Le quartier Silly-Galliéni, au sud du précédent entre pont de Saint-Cloud et pont de Sèvres, se termine en pointe à la place Marcel-Sembat à l'est; il contient notamment un grand ensemble et le stade municipal en bord de Seine. Le quartier Renault-Billancourt occupe le sud-ouest, entre la place Marcel-Sembat, près de laquelle sont la piscine et la patinoire, les ponts de Sèvres et de Billancourt; vers le pont de Sèvres a été édifié un grand ensemble à très hautes tours, des années 1970, dit du Pont de Sèvres, classé en «zone urbaine sensible» et dont la rénovation vient d'être lancée; une grande partie du quartier, au sud, est l'objet d'un programme de rénovation sur les anciens terrains industriels.

Le quartier du Point-du-Jour est au sud-est, de part et d'autre du cimetière; en bord de Seine et de Paris, tout à l'est, sont installés Bouygues et TF1. Le quartier Vaillant-Marcel-Sembat occupe le centre et le centre-est de la commune, de part et d'autre de l'avenue Édouard-Vaillant; il inclut au sud-ouest le marché, au nord-ouest l'hôtel de ville de Tony Garnier (1934) et le musée des Années Trente avec un espace cinéma et la bibliothèque. Le quartier Jean-Jaurès-Reine est au nord du précédent, de part et d'autre de la route de la Reine, et englobe le petit cimetière de Boulogne.

Enfin, le septième quartier, au nord-est, a pour nom Château-les Princes-Marmottan; il est le plus cossu de la ville, bordé à l'est et au nord par les installations sportives de Paris, du parc des Princes aux tennis de Roland-Garros, et parsemé de beaux hôtels particuliers. Il inclut le musée-jardin Paul Landowski et la Bibliothèque-musée Marmottan, des cliniques, des écoles privées et même l'ambassade de Mongolie en France.

Boulogne a 56 000 personnes actives, mais plus de 80 000 emplois dans la commune. Elle a notamment une usine de détergents Henkel (500-1 000 sal.) et une fabrique d'appareils B.Braun Medical (200-500 sal.); des bureaux du groupe pharmaceutique Pierre Fabre (500-1 000 sal.), assortis d'un institut de recherche (100-200 sal.) et des laboratoires du même groupe Robapharm (100-200 sal.) et Avène (100-200 sal.), plus la publicité P. Fabre Oral Care (100-200 sal.); des bureaux des groupes Thomson (500-1 000 sal.) et Vision IT Group (technologies de l'information, société européenne dont le siège est en Belgique, 200-500 sal.).

De nombreuses entreprises d'informatique ont choisi la commune: Alten (1 000-2 000 sal.), Astek (200-500 sal.), Cegedim (200-500 sal.), Cegedim Strategic Data (100-200 sal.) et Cegedim SRH (100-200 sal.) plus BKL (100-200 sal.) du même groupe français, l'un des premiers mondiaux pour l'informatique médicale et pharmaceutique; Prosodie (200-500 sal.), Sedi (200-500 sal.), Coheris (100-200 sal.), Novedia (100-200 sal.), Mindscape (Tic Edusoft, 100-200 sal.), Viamichelin (100-200 sal.), Viveris (100-200 sal.). Naguère connue pour ses studios de cinéma, créés en 1926 au Point-du-Jour et fermés en 1992, puis détruits, Boulogne-Billancourt accueille Bouygues Télécom (1 000-2 000 sal.) et les programmes de télévision E-TF1 (100-200 sal.), les productions de films Épitheèe (100-200 sal.), Française d'Images (100-200 sal.), Chr. Fechner (100-200 sal.) et Maximal (100-200 sal.).

Sont également dans la ville les réseaux Huguet (100-200 sal.), les ingénieries Apside (200-500 sal.), Ionis (200-500 sal.) et Burgeap (100-200 sal.), l'organisateur de foires et salons Comexpo (200-500 sal.), les cabinets de conseil Benchmark (100-200 sal.), Catalina Marketing (Valupage, 100-200 sal.) et Santeclair (100-200 sal.) et de secrétariat et traduction Ceritex (100-200 sal.); gestion d'immeubles Loiselet et Daigremont (100-200 sal.), Immobilière 3F (100-200 sal.) et Vinci Immobilier Promotion (100-200 sal.); banque BNP (100-200 sal.), magasin Monoprix (100-200 sal.).

Boulogne-Billancourt accueille les négoces de tabac British American (200-500 sal.), de boissons Moët-Hennessy (100-200 sal.), de pharmacie Saint Jude Medical (100-200 sal.), de matériel informatique Hitachi (100-200 sal.) et Medtronic (100-200 sal.), de cosmétiques Schwarzkopf (100-200 sal.); restauration d'entreprise Sogeres (200-500 sal.), gardiennage Actor Sécurité (200-500 sal.), nettoyages AGN (100-200 sal.), Essi Opale (100-200 sal.) et Prestige Facilités (100-200 sal.), transports CAT (200-500 sal.) et Maersk (100-200 sal.), garage Renault (100-200 sal.), entreprises de publicité Repsco (500-1 000 sal.), Sinabian (200-500 sal.), Young & Rubicam (200-500 sal.), Wundermann (100-200 sal.), TF1 Publicité (200-500 sal.), Clear Channel (100-200 sal.), CLM BBDO (100-200 sal.), JT International (100-200 sal.), Nextedia (100-200 sal.), TWA (100-200 sal.).

L'arrondissement a 292 400 hab., 9 cantons et 9 communes sur 4 557 ha. La commune est divisée en 3 cantons. Elle est la plus peuplée de l'Île-de-France hors Paris. Sa population était de 7 600 hab. en 1851, puis a rapidement augmenté, passant à 40 000 hab. à la fin du siècle, 97 300 en 1936. Dans l'intervalle, elle s'est agrandie d'une fraction des anciennes communes d'Auteuil et de Passy (1860) tout en cédant le Bois de Boulogne à Paris. Elle a culminé à 109 000 hab. en 1968, s'est abaissée à 101 700 en 1990 et semble avoir augmenté sensiblement depuis. Le maire est Pierre-Christophe Bahuet, UMP, dirigeant de société de communication, également député. Les trois conseillers généraux sont de droite (deux UMP, un Nouveau Centre). Boulogne-Billancourt fait partie de la communauté d'agglomération Grand Paris-Seine Ouest.