Bourmont

600 hab. (Bourmontais), 1 607 ha dont 656 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Marne dans l'arrondissement de Chaumont, 45 km ENE de la préfecture et 22 km SO de Neufchâteau. Le village en oppidum domine la vallée de la Meuse et il est flanqué d'une grande forêt giboyeuse. C'est un ancien chef-lieu de seigneurie et de bailliage du Bassigny, intégré à la France en 1766 par la succession de Stanislas de Lorraine; il conserve d'anciens remparts; quelques ateliers (scieries), gare, un collège public. La commune a absorbé Gonaincourt, au nord, en 1973; mais la population diminue depuis. La communauté de communes du Pays Bourmontais groupe 24 communes (3 400 hab.).

Le canton a 3 400 hab., 25 communes et 23 295 ha dont 7 997 de bois; il est limitrophe du département des Vosges, et accidenté par la vallée encaissée de la Meuse, qui le traverse du SO au NE. Illoud (280 Illoudiens, 1 385 ha dont 685 de bois), 2 km au NO du chef-lieu, dans un vallon affluent de la Meuse, est connu pour une réussite industrielle: issue d'une fromagerie familiale, qui a connu la notoriété en lançant en 1956 le Caprice des Dieux, se trouve la grosse laiterie-fromagerie Bongrain, qui occupe 360 salariés; mais la commune a perdu 50 hab. entre 1999 et 2008.

Goncourt (320 Goncoourtois, 1 877 ha dont 571 de bois), 6 km au NNE de Bourmont, est le pays natal des frères écrivains, dont un ancêtre papetier nommé Huot avait décidé d'ajouter à son nom «de Goncourt» pour marquer sa réussite. Au SE, le plateau du calcaire bathonien se termine par un vigoureux escarpement au-dessus des collines du lias; parmi celles-ci, à Outremécourt (90 hab., 910 ha dont 211 de bois), à la limite de la région, la butte de la Mothe (ou la Motte) est un site classé qui porte les traces d'une ancienne seigneurie, dont la puissante forteresse fut détruite sur ordre de Mazarin en 1645 mais dont les défenses se lisent sur le terrain, bien que la butte ait été plantée de résineux en 1863; fabrique de sièges Toquard (35 sal.).