Bray (le)

longue dépression de basses collines bocagères et herbagères dominée par les plateaux picards et normands; elle correspond à une «boutonnière», c'est-à-dire à l'évidement d'un bombement anticlinal arasé par une surface d'érosion et dont les terrains tendres sous-jacents ont ainsi affleuré. Le mot bray pris au sens large et par image est même devenu un terme de géographie générale. Son étymologie est associée à l'idée de fonds humides, de boue (gaulois brai). Le pays de Bray est surtout développé en Normandie. Toutefois, il se prolonge en Picardie à l'est de la vallée de l'Epte, où il forme une dépression étroite et allongée sur une trentaine de kilomètres à l'ouest et au sud de Beauvais. Elle est drainée vers l'est par l'Avelon; Saint-Germer-de-Fly, Lachapelle-aux-Pots et Auneuil en sont les principales bourgades.

La communauté de communes du pays de Bray est un groupement intercommunal de l'Oise associant 22 communes (15 000 hab.) et siégeant au Coudray-Saint-Germer. On appelle également pays de Bray un «territoire» du département de l'Oise, au sein du pays officiel du Grand Beauvaisis.