Brûlon

1 560 hab. (Brûlonnais), 1 627 ha, chef-lieu de canton de la Sarthe dans l’arrondissement de La Flèche, 35 km au SO du Mans. Le village, classé «petite cité de caractère», est surtout connu comme lieu de naissance de Claude Chappe (1765), l’inventeur du télégraphe, qui y fit ses premiers essais; un musée lui est consacré. Le village a des maisons anciennes et plusieurs entreprises: fabrique de portes et fenêtres FPEE (pvc, 450 sal.) et traitements de surfaces Multilaque (50 sal.), confection Albea (60 sal.), matériels électriques Epsilon (25 sal.), conditionnement à façon Condi Plus (25 sal.), transports SLT (35 sal.). La population remonte un peu depuis le minimum de 1975 (1 150 hab.) et a gagné 200 hab. de 1999 à 2009; mais elle avait dépassé 1 800 hab. en 1851.

Le canton a 6 400 hab. (5 500 en 1999), 14 communes, 19 166 ha; il est limitrophe du département de la Mayenne à l’ouest, traversé du nord au sud par la Vègre, et il est écorné à l’est par l’autoroute Océane (A 11). Mareil-en-Champagne (330 Mareillains, 797 ha dont 450 de bois), 2 km au SO de Loué, encadre la pittoresque petite vallée de la Vègre, qui méandre au pied du rocher de Pissegrêle et des restes du château fort de l’Isle, l’ensemble formant un beau site classé de 24 ha; le cimetière du village est également site classé; supermarché U (55 sal.) au hameau de la Grange aux abords de Loué; carrières de Saint-Denis (20 sal.). La commune a gagné 50 hab. depuis 1999.

Poillé-sur-Vègre (670 Poilléens, 1 757 ha), 7 km SSO de Brûlon au centre du canton, a des maisons anciennes et un pont médiéval sur la Vègre; au sud se tient le beau château de Verdelles, de 1495, aux hautes tours serrées, ouvert aux réceptions. Poillé a 110 hab. de plus qu'en 1999 et abrite le siège de la communauté de communes de Vègre et Champagne, groupement intercommunal du département de la Sarthe qui associe 12 communes (5 700 hab.).

Chantenay-Villedieu (900 Chantenaysiens, 2 774 ha), 8 km au SE de Brûlon, résulte d’une fusion de 1836 mais n’a doublé son nom qu’en 1938; elle a eu 1 650 hab. en 1856 et a décliné jusqu’en 1990; puis elle a gagné 160 hab. de 1999 à 2009. Pirmil (470 Pirmiliens, 1 740 ha), à l’est du canton (13 km ESE de Brûlon), a une belle église romane du 12ee s., et 80 hab. de plus qu'en 1999. Maigné (350 Maignénois, 1 150 ha), à l’angle nord-est au bord de la Gée, a une maroquinerie (Noras, 50 sal.). Ces deux dernières communes sont traversées par l’autoroute Océane (A 11) mais n’y ont pas accès.