Buzet-sur-Baïse

1 300 hab. (Buzéquais), 2 116 ha dont 453 en vignes et 300 de bois, commune du Lot-et-Garonne à 17 km au nord de Nérac au bord de la plaine de la Garonne et du canal latéral, dans le canton de Damazan; château du 13e au 19e s., base nautique; Buzet forme une «station verte de vacances» avec Damazan; tonnellerie Saint-Martin (25 sal.), négoce agricole KWS (25 sal.). Le nom était Buzet tout court avant 1921. Le village s'allonge sur la rive gauche du ruisseau de Benac, qui conflue juste après avec la Baïse. L'habitat s'est éparpilé tout autour, mais sans traverser la rivière, que longe le canal latéral à la Garonne, tandis que l'autoroute des Deux Mers passe à l'ouest du village au pied des collines. La population est assez stable, mais avait atteint 1 700 hab. au 19e s., 1 450 hab. en 1968.

La commune est surtout connue pour son vignoble d’appellation «buzet» (AOC 1973 et 1986) qui s’étend dans 27 communes sur environ 1 800 ha, et fournit annuellement quelque 100 000 hl, presque tout en rouge (cabernet franc, merlot et sauvignon). La coopérative vinicole Les Vignerons de Buzet (90 sal.), au sud-est du village dans le quartier de la Saubouère, a pris en charge la quasi-totalité de la production et a joué un rôle majeur dans la renaissance d’un vignoble qui était presque entièrement abandonné avant 1956. Le finage s'étend au sud sur les colines boisées, et au nord-est dans la plaine de la Garonne, où sont de grands vergers. Il atteint la rive du fleuve, mais laisse le confluent de la Garonne et de la Baïse à la petite commune de Saint-Léger juste en aval.