Castelsarrasin

13 400 hab. (Castelsarrasinois) dont 480 à part, 7 677 ha dont 421 de bois, sous-préfecture du Tarn-et-Garonne, 21 km à l'ouest de la préfecture. La ville est établie à distance prudente de la Garonne, à 7 km en amont de son confluent avec le Tarn. Le nom date de 1162 et le peuplement est parti d'une villeneuve établie auprès du château; celui-ci a disparu au 17e s. Elle a conservé un plan très régulier et a reçu le passage de la N 113, du canal latéral à la Garonne et de la voie ferrée Bordeaux-Toulouse; l'autoroute des Deux-Mers la contourne par le nord (échangeur). Le centre-ville a une église en briques du 13e s. avec un riche mobilier. La commune englobe un bassin du canal avec port de plaisance; hippodrome, aérodrome (code LFCX) au nord de la commune, doté d'une piste en dur de 900 m, avec aéroclub et qui dessert également Moissac, et accueille des parachutages militaires.

Castelsarrasin n'a pu conserver son usine d'aluminium installée jadis pour des raisons de sécurité, dont il reste cependant un atelier de 45 salariés au groupe Alcoa; mais elle réunit un éventail d’entreprises: pâtisserie du groupe islandais Alfesca (Labeyrie Traiteur Surgelés, ex-Brossard-Saveurs de France, 205 sal.), lave émaillée et taille de pierre Pierre de Plan (90 sal., repris en 2008 par le groupe Finalp avec la fabrique locale Pyrolave), coffrages pour béton Plakabeton (45 sal.), armatures métalliques Coffratec (30 sal.), papeterie et cartes postales Cely (20 sal.), menuiserie Montlaur (25 sal.), mécanique LGR (20 sal.); travaux publics Cousin Pradère (40 sal.), sables et graviers J. Rup (40 sal.), maçonnerie Pons (40 sal.); transports MTA (40 sal.), Roig (30 sal.), Transdis (25 sal.). En revanche les conserves de fruits et légumes Besiers du groupe suisse Reitzel (45 sal.) ont cesé leur activité en 2006.

La ville a un hôpital local partagé avec Moissac, une clinique, deux collèges et un lycée publics; une caserne depuis 1875, maintenue avec le transfert du 31e régiment du génie de Libourne à Castelsarrasin en 1971; centre commercial Leclerc (140 sal.), Intermarché (65 sal.), négoces de fruits Pomme Lomagne (55 sal.), de matériel agricole Comai (30 sal.).

Castelsarrasin avait environ 7 000 hab. au cours du 19e siècle et jusque vers 1940, puis est passée à 11 300 en 1968 et n'a crû ensuite que lentement, puis a augmenté de 1 200 hab. entre 1999 et 2009. Le maire est Bernard Dage, divers droite, pharmacien et aussi conseiller général. La communauté de communes de Castelsarrasin et Moissac réunit strictement les deux communes urbaines voisines (25 200 hab., 16 200 ha), et siège dans la première. L’arrondissement a 74 500 hab. (68 700 en 1999), 12 cantons, 103 communes, 160 152 ha.

Les 2 cantons de Castelsarrasin ont 17 000 hab. (14 700 en 1999), 6 communes, 12 704 ha dont 759 de bois et occupent le nord de la plaine entre Tarn et Garonne, jusqu’aux abords de Montauban. Labastide-du-Temple (1 100 Bastidiens, 1 092 ha), 9 km NE du chef-lieu au bord de la terrasse, est une fondation des templiers de 1260, sur un site déjà occupé; lac et beau lavoir du 19e s., mécanique Almeca (45 sal.); la commune a augmenté de 300 hab. depuis 1999 (+37%); elle a 47 ha de vignes. Les Barthes (490 hab., 820 ha), en aval de Labastide, accueille les équipements aérauliques et frigorifiques Absoger (25 sal.); la commune a 70 hab. de plus qu'en 1999; 25 ha de vignes.

Meauzac (1 110 Meauzacois, 1 177 ha), 4 km à l’est de Labastide, occupe l’intérieur de la grande boucle du Tarn après son confluent avec l’Aveyron, et a 210 hab. de plus qu'en 1999, et 21 ha de vignes. (850 Barriens, 1 135 ha) et Albefeuille-Lagarde (660 Algardois, 803 ha) sont plus proches de Montauban, également sur la rive gauche du Tarn. La première a connu une forte croissance récente (+270 hab. depuis 1999, soit +47%), tandis que la seconde restait étale. Toutes ces communes ont quelques vignes, et surtout légumes et vergers.