Chabris

2 800 hab. (Chabriots), 4 122 ha, commune de l'Indre dans le canton de Saint-Christophe-en-Bazelle, à mi-chemin de Romorantin et de Valençay (14 km). La ville est sur la rive gauche du Cher et sur le trajet du Blanc-Argent; son finage est limité au sud par le cours du Fouzon. La ville a un collège public; elle participe au bassin d'emplois de Romorantin, ce qui lui a apporté près de 500 emplois en plusieurs ateliers, surtout en mécanique et en plastiques; moteurs électriques Sermataero (150 sal.), traitements de surfaces SETS (70 sal.), mobilier métallique Intermetal (60 sal.), mécanique CMPM (40 sal.), moteurs de portails Motostar (25 sal.); emballages plastiques PSP (Plastic System Packaging, 110 sal.), Sim (Montoire, 30 sal.), Syspack (30 sal.) et SPI (Synergie Plastique, 25 sal.); enveloppes de papier Producta (35 sal.), mégisserie (Jullien, 20 sal.); ambulances Dedion (30 sal.) et Courtine (20 sal.).

Chabris accueille aussi un magasin Super U (40 sal.), les transports Berry-Sologne (25 sal.) et une base de loisirs, ainsi qu'une maison de retraite; le bourg a une église classée (12e et 15e s.). Chabris a dépassé 3 000 hab. autour de 1870 et sa population était descendue à 2 350 hab. dans les années 1950; elle a lentement augmenté ensuite. La commune est le siège de la communauté de communes du pays de Bazelle, qui réunit 9 communes et 3 200 hab.