Champtocé-sur-Loire

1 790 hab., 3 676 ha, commune du Maine-et-Loire dans le canton de Saint-Georges-sur-Loire, 9 km à l'ouest du chef-lieu sur la N 23. Le bourg se tient sur le rebord de la terrasse alluviale, dont il est séparé par un cours d'eau de résurgence au pied du talus, dit Boire de Champtocé. La plaine alluviale est partagée avec Montjean, ce qui fait que la commune ne parvient pas au cours actuel de la Loire, qui passe plus au sud. Près du bourg, on voit les ruines du château féodal de Gilles de Rais; dans la commune, château de Lancrau (ou l'Ancreau), des 16e-17e s., château du Pin d'un peu tous les siècles depuis le 12e, avec un très beau parc et 14 niveaux de jardins, une allée de châtaigniers; parc de loisirs de la Rôme au bord de la Boire.

La commune a plusieurs entreprises, dont les pompes PCM (Moineau, 200 sal.), les gants de travail et vêtements de protection Manulatex (50 sal.), les articles de béton Guimard (BMI, 25 sal.) et les pépinières Jumentier (25 sal.); maçonnerie Ploquin (35 sal.). La population était restée stable de 1954 à 1999, au-dessous du niveau du 19e s. (2 100 hab.), mais elle aurait augmenté de 240 hab. en 2009.