Châteauneuf-la-Forêt

1 660 hab. (Castelneuviens), 2 925 ha dont 1 223 de bois, chef-lieu de canton de la Haute-Vienne dans l'arrondissement de Limoges, 35 km ESE de la préfecture, à 450 m. Le bourg domine la petite vallée encaissée de la Combade, affluent de la Vienne qu'elle rejoint à Saint-Denis-des-Murs, à la limite nord du canton. Châteauneuf a un plan d'eau de 12 h avec base de loisirs, les commerces et services d'un chef-lieu, un collège public; grosse cartonnerie du groupe Emin Leydier (150 sal.), supermarché U (35 sal.). La forêt est au sud du bourg. Celui-ci, dont la population décroît depuis un maximum curieusement situé dans les années 1930 (2 100 hab.), est le siège de la communauté de communes de Briance-Combade, qui correspond exactement au canton.

Le canton a 5 800 hab., 10 communes, 23 097 ha dont 6 469 de bois; il est bordé au nord par la Vienne, et atteint au sud la limite du département de la Corrèze. Saint-Gilles-les-Forêts (60 hab., 828 ha dont 248 de bois), près de cette limite, à 730 m, doit moins son nom à l'abondance de bois qu'à la présence de deux hameaux nommés Forêt Haute et Forêt Basse; la commune est dominée par le mont Gargan, qui porte une chapelle ruinée et monte à 731 m; ce n'est pas tout à fait un point culminant, sauf local, mais la vigueur de la butte lui donne une valeur de repère et un nom propre. En outre, il fut le centre d'un foyer de la Résistance et d'une dure bataille en juillet 1944, ce pour quoi il fut à nouveau choisi comme symbole de la résistance à la mondialisation, par une grande manifestation de juin 2003.

La Croisille-sur-Briance (730 hab., 4 361 ha dont 1 294 de bois), 14 km au sud du chef-lieu à 480 m, partage avec Saint-Gilles le mont Gargan, et a aussi une part de la forêt de Châteauneuf; c'est un lieu de grandes foires mensuelles et le siège du groupe folklorique réputé de l'Escòla dau Mont-Gargan. Linards (1 160 Linardais, 3 630 ha dont 630 de bois), 7 km OSO du chef-lieu, a une église inscrite du 1ee s. et a gagné 50 hab. depuis 1999; mais elle avait dépassé les 2 000 hab. de 1875 à 1914.