Châtelguyon

6 400 hab. (Châtelguyonnais) dont 300 à part, 1 406 ha dont 215 de bois, commune du Puy-de-Dôme dans le canton de Riom-Est, 7 km au NO de Riom, au pied de l'escarpement de faille des Puys et dans le Parc des Volcans. C'est une active station thermale avec les Grands Thermes de 1903 (Eurospa, 75 sal.) et les thermes Henry (20 sal.), théâtre et casino des années 1900 et parc, au centre du pays Brayaud; elle est fleurie (trois fleurs) et propose un écomusée de pays avec une maison de la vigne et du vin. C’est la cinquième station d’Auvergne, juste après Vichy (6 500 curistes, 125 000 nuitées) et son casino est aussi le 5e d’Auvergne après celui de Néris (114e de France, 40 sal.). Un centre culturel a été aménagé dans l’ancienne gare; collège public, école nationale de la police, maison de retraite les Oréades (40 sal.). À proximité, dans le canton de Manzat, château de Chazeron et gour de Tazenat sont des buts d’excursion. La commune s’est agrandie par l’absorption de Saint-Hippolyte, au sud, en 1972; celle-ci a été définitivement rattachée en 2007; à cette occasion, l'ancienne écriture Châtelguyon a été changée en Châtel-Guyon. La population communale s’est à peu près constamment accrue depuis le 19e siècle; elle a gagné 900 hab. de 1999 à 2008.