Claret

1 420 hab. (Claretains), 2 827 ha, chef-lieu de canton du département de l'Hérault dans l'arrondissement de Montpellier, 31 km au nord de la préfecture. C'est une commune des garrigues, limitrophe du département du Gard, au relief accidenté. Le village se tasse au centre d'un bassin dominé par l'escarpement ouest-est de la crête de la Taillade (420 m), mais s'entoure de nombreuses villas; un village préhistorique a été dégagé au rocher du Causse, à la pointe d'un éperon barré de l'Hortus. Le village a un label «ville et métiers d'art» en raison du passé verrier des environs et le département a balisé un «chemin des verriers», mais sans grand succès et la verrerie d'art a fermé.

Claret a une église du 12e s., des grottes, une cave coopérative avec distillerie et cultive 370 ha de vignes, pour 1 700 de garrigues et 300 de bois; plusieurs domaines viticoles produisent des vins réputés, en AOC coteaux-du-languedoc et pic-saint-loup. S'y ajoutent deux petites entreprises (multimédias Nétia et électronique Omicron, env. 25 et 40 emplois); une originale distillerie de cade (genévrier). La population croît depuis le minimum des années 1960 (470 hab.), et a gagné 340 hab. entre 1999 et 2009, soit un tiers.

Le canton, limitrophe du département du Gard, a 4 200 hab. (3 300 en 1999), 9 communes, 11 884 ha dont 5 248 de bois et garrigues. Lauret (580 hab., 667 ha), 6 km au SSO de Claret, se tapit au pied des hauts escarpements du causse de Londres, où le rocher du Causse monte à 408 m; la commune a quelques domaines viticoles de qualité, dont celui de Cazeneuve. Lauret fut un temps (1836-1868) réunie à Sauteyrargues; elle n'avait jamais dépassé 210 hab. avant 1990, mais croît assez rapidement depuis 1980: elle n'avait alors que 150 hab. et en a gagné autant de 1999 à 2009 (plus d'un tiers).

Sauteyrargues (350 hab., 1 276 ha), 3 km SSE de Claret, qui a gagné 50 hab. dans le même temps, a deux églises classées et un centre de loisirs, mais guère plus d'une centaine d'hectares de vignes. Celles-ci sont plus nombreuses à Vacquières (430 Vacquiérois, 1 474 ha dont 356 de vignes), 3 km à l'est, bien que l'on continue à y fêter au printemps les vaches dont son nom est issu. Le parc de loisirs Le Duc, aménagé par un Hollandais pour des Hollandais en pleine garrigue, et dont toute la publicité est en néerlandais, propose 172 habitations sur 55 ha et peut accueillir 1 200 personnes; la commune a 900 ha de garrigues et 150 de bois. Elle a gagné 130 hab. de 1999 à 2009, soit 43%.

Valflaunès (730 hab. contre 250 en 1975, 2 104 ha), à 9 km SSO de Claret, accueille des Montpelliérains et développe ses vignobles de cru, notamment dans les domaines de Valcyre (vins de pays sur cépage cabernet), Lancyre (AOC pic-saint-loup) et de l'Hortus (55 ha, «vignobles et signatures», 400 000 bouteilles/an). La limite occidentale de la commune passe au sommet du pic Saint-Loup et suit toute la crête de l'Hortus, ce qui lui donne évidemment un site spectaculaire et lui permet de culminer à 658 m; 420 ha de vignes sont cultivés, en partie en AOC coteaux-du-languedoc ou coteaux-du-languedoc-pic-saint-loup, tandis que 900 ha de garrigues et 400 de bois occupent les versants. Sur l'Hortus, se voient encore les ruines, pas très accessibles, du château de Viviourès (13e-14e s.). La commune s'est accrue de 60 hab. depuis 1999.