Cocheren

3 490 hab. (Cocherennois), 562 ha, commune de la Moselle dans le canton de Behren-lès-Forbach, 6 km au SO de Forbach; elle fut Kochern en allemand. Le village originel s’allonge au pied de la côte du Warndt, où débouchent les vallons venant de Farébersviller et de Théding. Il se double, dans la plaine de la Rosselle, de la cité Belle Roche, longée au nord par l’autoroute A 32 et la N 3, qui elles-mêmes rasent la frontière: Cocheren est une commune frontalière.

La voie ferrée vers Forbach suit la vallée, celle qui va à Sarreguemines emprunte le vallon de Cocheren qui monte à Farébersviller. Une maison ancienne bien restaurée sert de centre culturel et de mémoire de l’histoire locale; maison de retraite Ditschviller, associée à un centre médical Théo Braun pour Alzheimer; réseaux électriques Thépault (60 sal.). La population de Cocheren a bondi de 900 hab. avant la guerre à 3 200 en 1954, avec la construction de la cité, et culminé à 4 600 en 1962; elle a diminué jusqu’en 1999 puis un peu repris (+160 hab. en 2008).