Coëvrons (les)

massif aux confins de la Sarthe et de la Mayenne. Comme il est le premier élément du Massif Armoricain en quittant le Bassin Parisien, il est renommé en dépit de sa faible altitude: 368 m au mont Rochard; le nom d'origine celte évoque des mamelons boisés (coët et vrons). Il est formé de granites bleus et de roches cambriennes très métamorphisées, porphyres et grès très durs avec d'abondantes minéralisations. Il a porté des landes où vivaient des nomades qui furent désignés alentour sous le nom de la Houbille, un équivalent de croquemitaine.

En fait l'extension du terme est variable. Une pratique relativement récente restreindrait les Coëvrons aux hauteurs qui séparent les cantons de Bais et d'Évron, où il n'y a guère de bois, sauf autour du mont Rochard; mais pour les géologues les Coëvrons comprennent aussi la partie occidentale des hauteurs de la forêt de Sillé, très boisée au contraire, et de même constitution, et pour la plupart des géographes l'ensemble de la forêt de Sillé. Entre ces deux groupes de hauteurs se glisse un couloir légèrement plus bas, drainé vers le NE par l'Orthe et vers le SO par l'Erve. Le pays (officiel) des Coëvrons, au centre-est du département de la Mayenne, associe les trois communautés de communes de Bais, Erve et Charnie, Évron et Montsûrs, soit 39 communes et 25 900 hab., 786 km2. Son siège est à Châtres-la-Forêt.