Combraille (la)

ou les Combrailles, plateau au nord du Massif Central, traversé par la vallée du Cher et à cheval sur les départements de la Creuse et du Puy-de-Dôme. Doucement incliné vers le nord, il fut le pays des Cambovices; fait d'une série de petits pays de marge, entre Limousin, Auvergne et Bourdonnais, il est dépourvu de centre, et diversifié dans le détail; de la sorte, on dit aussi bien la Combraille que les Combrailles. En Limousin, la Combraille est légèrement en contrebas des hauteurs qui encadrent la haute vallée de la Creuse, et presque entièrement granitique, comme au chaos des Pierres Jaumâtres. Elle est drainée par la Tardes et la Petite Creuse. La seigneurie de Combraille occupait à peu près l'équivalent des cantons actuels de Crocq, Auzances et Évaux-les-Bains, et devint ensuite l'élection d'Évaux, mais le terme est parfois étendu du côté de Boussac, qui relevait plutôt du Berry jadis. L'ensemble est dans l'aire d'attraction de Montluçon. La Haute Combraille, au sud, était d'appropriation paysanne alors que la partie septentrionale donnant sur le Bourbonnais et le Berry a connu davantage la grande propriété. Le pays a exporté de nombreux maçons, notamment vers Paris. Jadis polyculturale, la vie agricole s'est orientée dès la fin du 19e s. vers l'élevage de charolais à viande au nord, vers l'élevage laitier au sud, tandis que gagnait le bocage, maintenant très allégé par les remembrements. La contrée continue de se dépeupler.