Conques

290 hab. (Conquois), 3 051 ha dont 1 381 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Aveyron dans l'arrondissement de Rodez, 33 km au NO de Rodez. Inscrit dans les «plus beaux villages de France» et les «villages de charme», ce petit village d'allure médiévale a souvent attiré les superlatifs. Il le doit en partie à son site, et bien plus à la renommée de l'abbaye bénédictine qui s'y était installée à la fin du 8e s., et en fit ensuite une étape obligée sur la route du Puy à Compostelle, la via Podensis. Elle fut riche et puissante aux 11e et 12e s., mais tomba ensuite presque à l'abandon durant des siècles - jusqu'à ce que Prosper Mérimée s'y intéresse; puis des prémontrés s'y sont installés en 1873.

L'église abbatiale, du 11e s., a conservé intact son énorme tympan du Jugement dernier aux 124 personnages, mais le cloître a presque entièrement disparu au 19e s.; en revanche, le Trésor de l'abbaye est d'une extrême richesse. La fréquentation annuelle du site est évaluée à 500 000 visiteurs, dont 65 000 vont jusqu'au Trésor. Le village s'arrange en espalier le long de la soulane au pied de laquelle coule l'Ouche, avant de confluer avec le Dourdou; il est réputé avoir eu 3 000 habitants au 14e s.; il en avait 1 500 en 1851 et n'a cessé de se dépeupler depuis. Un centre culturel et touristique y a été ouvert; le château d'Humières, du 16e s., ferme l'ouest du village; pont ancien sur le Dourdou. La commune a cinq hôtels (55 chambres) dont deux de luxe, un camping, une moitié de résidences secondaires.

Le canton a 2 600 hab., 6 communes, 17 011 ha dont 5 929 de bois; il atteint au nord la vallée du Lot, et il est traversé par la vallée encaissée du Dourdou; le confluent est à Grand-Vabre (420 Grand-Vabrois, 2 953 ha dont 1 064 de bois), 6 km en aval de Conques, dont la commune déborde un peu au nord du Lot; village de vacances, un hôtel, un camping, plus d'un tiers de résidences secondaires. À l’extrémité amont, Saint-Cyprien-sur-Dourdou (850 Cypriennois, 3 023 ha dont 1 156 de bois), dans le bassin de grès rouges du Vallon, a transformé en moulin l’ancien manoir de Sagnes (16e s.), en aval du village sur le Dourdou. La commune a 50 hab. de plus qu'en 1999.

La partie orientale du canton, est très régulière et très plane, vers 650 m. Sénergues (500 Sénerguais, 4 490 ha dont 1 448 de bois), 8 km à l’est de Conques, a plusieurs châteaux dont celui de Sénergues à une tour ronde et une carrée, du 15e s.; elle a 60 hab. de moins qu'en 1999. Saint-Félix-de-Lunel (400 Saint-Félixiens, 1 898 ha dont 318 de bois), plus éloignée mais plus stable, est à 14 km au SE de Conques.