Dampierre

1 220 hab. (Dampierrois), 699 ha dont 252 de bois, chef-lieu de canton du Jura dans l’arrondissement de Dole, 22 km ENE de la ville sur la rive droite du Doubs et l’axe de communication de Dole à Besançon; moules DP (Design Prototype, 25 sal.), constructions métalliques Emco (25 sal.), négoce d'appareillages industriels PSP Outillage (45 sal.); l'une usine Tefal (180 sal. en 2005) a fermé en 2008, laissant un magasin d'usine. La population communale augmente depuis le minimum de 1938 (480 hab.) et a gagné 200 hab. de 1999 à 2008. Dampierre est le siège de la communauté de communes du Jura-Nord (25 communes, 9 400 hab.).

Le canton, très boisé, a 7 000 hab. (6 500 en 1999), 14 communes et 12 543 ha dont 7 528 de bois; il est limitrophe du département du Doubs et traversé par le Doubs d’est en ouest. Sa partie méridionale mord largement sur la forêt de la Chaux, sa limite nord est dans la forêt d’Arne. De la sorte, les villages se cantonnent aux abords du Doubs, qui traverse d’est en ouest le canton entre les deux forêts; la seule exception est la petite Courtefontaine (240 hab., 1 364 ha dont 1 189 de bois), au sud-est, qui se tient dans une clairière de la forêt de la Chaux; elle abrite un centre de soins pour troubles du comportement et conserve un ensemble architectural prioral originaire du 11e s.

Fraisans (1 250 Fraisanois, 1 690 ha dont 1 357 de bois), un peu en amont de Dampierre de l’autre côté du Doubs, est le village le plus peuplé du canton et en accueille le collège public; la commune s’étend en forêt de Chaux; ancien site des Forges de Franche-Comté, elle offre un musée des forges et de la forêt de Chaux, un port de plaisance, une maison de retraite (Opalines, 26 sal.). Fraisans a eu 3 000 hab. au milieu du 19e s., et moins de 1 000 en 1936.

Les deux villages de Rans et Ranchot se font face juste en aval de Dampierre, partageant un site de barrage sur le Doubs. Ranchot (480 hab., 691 ha dont 315 de bois), au nord, 2 km à l’ouest de Dampierre, a une gare et une halte nautique. Rans (470 Rantiers, 614 ha), rive gauche, a un château du 15e s., une maçonnerie (Locatelli, 50 sal.) et a gagné 50 hab. de 1999 à 2008. La Barre (240 hab., 331 ha), 6 km à l’ouest de Dampierre sur la rive droite du Doubs, a une autre gare; pièces de plastique Bruandet (Tente Roulettes, 40 sal.).

Orchamps (1 070 Orchampois, 992 ha dont 311 de bois), à la limite occidentale du canton à 8 km de Dampierre et 14 km de Dole, au bord du Doubs, a aussi une gare, et une maison du Patrimoine, rappelant que Dampierre et Orchamps ont eu des tissages entre 1900 et 1981; menuiserie métallique Moyse (30 sal.), centre d’aide par le travail. La commune a gagné 40 hab. après 1999. La Bretenière (200 hab., 163 ha), 3 km au sud d’Orchamps à l’orée de la forêt de la Chaux, abrite une exploitation forestière avec négoce et transport (RJL, 45 sal.).