Deshaies

4 300 hab. (Deshaisiens), 3 110 ha, commune de la Guadeloupe dans le 2e canton de Sainte-Rose, à l'ouest de celle-ci. Située au nord-ouest de Basse-Terre, c'est la commune la plus occidentale de la Guadeloupe, à la fois l'une des plus isolées et des plus pittoresques. Sa côte indentée s'étend sur une douzaine de kilomètres, offrant une série de belles anses et autant de plages, dont certaines sont réservées aux naturistes (Tillet, tout au nord; Petit-Bas-Vent). Celle de la Grande Anse, un peu au nord du bourg, est parfois considérée comme la plus belle de Basse-Terre. Des maisons dispersées côté nord forment les quartiers de Ziotte et, en hauteur sur la D 18, la Caféière. Plusieurs mouillages servent à la pêche et à la plaisance.

Tout au nord à la pointe du Petit Bas-Vent, près des restes du fort Royal, un hôtel de tourisme du groupe suédois Langley (200 chambres, 540 places) succède à un ancien site du Club Méditerranée puis des VVF. La Perle et Rifflet sont des hameaux étirés le long des anses de même nom et de la N 2. Un jardin botanique a été ménagé dans une propriété jadis acquise par Coluche au morne aux Fous (hameau de Viller), en hauteur au sud-ouest du bourg, et d'autres personnalités parisiennes se sont manifestées dans ce petit Saint-Tropez guadeloupéen.

Au sud, Ferry est un petit hameau de pêcheurs agrémenté par la plage de l'anse Leroux et abrité par la pointe Ferry, sur laquelle a été tracé un sentier de découverte; une base nautique vient d'y être ouverte et une maison familiale rurale y fonctionne. Sur les hauts s'éparpillent les maisons du quartier Leroux et s'aligne le village de croupe de la Coque, le long de la route N 2 qui fait un large détour vers l'est.

La commune est très boisée et peu agricole (130 ha exploités, quatre fermes à temps complet) et son relief monte à 758 m; elle conserve quelques restes de fortifications. Elle inclut au nord l'îlet Kahouanne, accidenté (69 m), boisé et surveillé par l'ONF (Office national des Forêts), et plus loin un minuscule rocher dénommé Tête à l'Anglais. La population connaît une légère augmentation récente (3 500 hab. en 1990) et la commune dispose d'un collège. La commune a 870 emplois; 1 300 de ses habitants ont un emploi, dont la moitié dans la commune, qui compte 500 chômeurs (28%). Le revenu est relativement moyen pour l'île (12 400 € par ménage, dont 23% sont imposés).

Deshaies a 300 résidences secondaires (12% des logements). Elle est reliée à Sainte-Rose par une petite route de montagne qui passe par la Caféière, à Sainte-Rose et à Basse-Terre par la N 2 qui suit le littoral; une route forestière accède à la crête au morne Mazeau (605 m); on visite également depuis 1999 la montagne aux Orchidées, ornée d'un parc paysager et floral de 3 ha près de la Caféière. Quatre hôtels de bon niveau (trois étoiles) s'ajoutent au Langley.