Divion

7 200 hab. (Divionnais), 1 096 ha, chef-lieu de canton du Pas-de-Calais dans l’arrondissement de Béthune, 12 km au sud-ouest de celle-ci. Le centre est dans la vallée de la Biette, qui descend de Diéval et du talus de l’Artois, juste avant son confluent avec la Lawe, qui fait un coude dans la commune. Il est ainsi sur la route de Béthune à Saint-Pol-de-Ternoise (N 41), ainsi que sur la D 301 vers Lens, qui partage un gros échangeur avec la N 41 et qui rejoint au nord-ouest de Divion la chaussée Brunehaut d’Amiens à Thérouanne. La commune a reçu le puits n°1 des mines de la Clarence en 1901 ; une explosion de grisou et un coup de poussier ont fait 79 morts en 1912 et à nouveau 10 victimes en 1954, entraînant la fermeture définitive du puits. Il en reste des terrils paysagers.

La ville a un collège public, une maison de retraite ; supermarché Carrefour (35 sal.), plastiques Palettes Artois (35 sal.), entreprise de réseaux des Travaux et canalisations Patinier (110 sal.). Divion n’avait encore que 600 hab. au milieu du 19e s. ; sa population a atteint 1 500 hab. en 1900, 4 100 dès 1906 ; elle a culminé à 11 300 en 1962 et perdu plus de 4 000 hab. depuis, mais s'est stabilisée après 1999. Le canton, créé en 1991, a 18 600 hab., 3 communes, 2 012 ha; les deux autres communes sont Calonne-Ricouart et Marles-les-Mines.