Écaillon (l')

cours d'eau entre Hainaut et Cambrésis, long de 33 km. Il naît à Locquignies dans la forêt de Mormal et coule vers le nord-ouest; il passe à Louvignies-Quesnoy et Baudigny, reçoit à gauche le ruisseau de Saint-Georges à Saint-Martin-sur-Écaillon, et rejoint la rive droite de l'Escaut à Thiant.


Écaillon

2 040 hab. (Écaillonnais), 400 ha, commune du département du Nord dans le canton de Douai-Sud, 12 km à l'est du chef-lieu. Le village est à l'écart de la N 45, qui longe la cité minière Vuillemin; chapelle inscrite de Bonsecours (1673), château de 1850 à tourelles; Intermarché (105 sal.). La commune, entre 600 et 700 hab. au 19e s. et au début du 20e, a crû dans l'entre-deux-guerres, passant à 1 400 hab. en 1940 et culminant à 2 000 en 1954; puis elle a perdu 500 hab. jusqu'en 1975, est revenue en 1990 à 2 000 hab., et s'y tient depuis.