Écommoy

4 700 hab. (Écomméens), 2 850 ha dont 754 de bois, chef-lieu de canton de la Sarthe dans l'arrondissement du Mans, 21 km au SSE de la préfecture sur la N 138 Le Mans-Tours, avec échangeur de l'autoroute A 26 et gare. C'est une «station verte de vacances» dotée d'un hippodrome, d'un collège public, d'un musée des outils et objets d'autrefois, d'un village de vacances et d'un camping.

Elle accueille quelques entreprises: Belipa (meubles et panneaux de bois, 170 sal.), emballages de carton MSTC (50 sal.), jeux et jouets Jemini (40 sal.), maçonnerie Leguillon (35 sal.); Caisse de Crédit mutuel (30 sal.), conseil de gestion B. de Brabois (NTP, 30 sal.), hypermarché U (150 sal.); clinique de convalescence du château de Segrais (Fac, 30 sal.). La population croît lentement depuis les années 1930 où elle était de 3 400 hab. (+300 hab. de 1999 à 2009). Écommoy est le siège de la communauté de communes Orée de Bercé-Belinois (9 communes, 21 100 hab.).

Le canton a 27 600 hab. (24 700 en 1999), 11 communes, 21 597 ha; il est bordé au sud par la forêt de Bercé, et donne au nord sur la banlieue du Mans. Plusieurs communes y ont déjà dépassé les 2 000 habitants ou s'en approchaient en 1999: Brette-les-Pins,Mulsanne, Téloché, Moncé-en-Belin, Saint-Gervais-en-Belin, Laigné-en-Belin, Saint-Mars-d'Outillé (v. ces noms). Au SE, Marigné-Laillé (1 600 Marignéens dont 80 à part, 3 273 ha dont 1 610 de bois), à 5 km à l’est d’Écommoy, occupe une clairière presque fermée de la forêt de Bercé; elle accueille un atelier des Armatures mancelles (fers à béton, 100 sal.). La commune s'est nommée Marigné seulement jusqu'en 1933; Laillé est un gros hameau à l'extrême sud du finage. La population a augmenté de 70 hab. depuis 1999.

Saint-Biez-en-Belin (730 Biézois, 927 ha dont 166 de bois) et Saint-Ouen-en-Belin (1 330 Audoniens, 1 514 ha dont 277 de bois), à 3 et 5 km à l’ouest du chef-lieu, participent au mouvement général de croissance démographique; la première propose un jardin paysager, et la vue du château de Charbonneux (refait au 19e s.), la seconde le manoir de la Poissonnière et l’étang de Clairefontaine, site classé de 220 ha. Saint-Biez a gagné 160 hab. de 1999 à 2009., Saint-Ouen 260.