Écury-sur-Coole

480 hab. (Écuriots), 1 830 ha, chef-lieu de canton du département de la Marne dans l’arrondissement de Châlons-en-Champagne, 9 km au sud de la préfecture, très pauvre en commerces et services mais où se trouve l’aérodrome de Châlons (LFQK), situé exactement sur le passage de la voie romaine de Bar-sur-Aube à Reims et qui a hébergé une base de chasseurs britanniques en 1940; doté d'une piste gazonnée de 1 500 m, il sert maintenant aux petits avions d’affaires ou de tourisme, et au vol à voile (aéroclub). La commune a gagné 80 hab. entre 1999 et 2008; elle n’avait que 270 hab. en 1962. Elle est le siège de la communauté de communes de la Vallée de la Coole (7 communes, 1 500 hab.).

Le canton a 7 200 hab. (6 800 en 1999), 26 communes et 41 799 ha; il occupe un vaste demi-cercle sur la rive gauche de la Marne tout autour de Châlons, bordant la vallée de la Marne sur 40 km. Dans la partie aval, tout au nord et à l’ouest de Châlons, Athis (830 hab., 1 688 ha), 14 km à l’est d’Épernay, a un château du 17e s. avec parc, et des maisons à pans de bois; les marais y favorisèrent la vannerie; maison de retraite privée (les Opalines, 45 sal.), travaux publics Martins (20 sal.); sa population s'est accrue de 60 hab. entre 1999 et 2008. Champigneul-Champagne (280 Champinois, 2 966 ha), un peu au sud sur le arive hauche de la Somme-Soude, accueille les travaux publics GTC (40 sal.); château Saint-Georges (16e-17e et 19e s.); au nord, le fond de vallée est occupé par le Grand Marais.

Jâlons (600 Jâlonais, 1 035 ha) est au débouché de la vallée de la Somme-Soude dans celle de la Marne, 15 ONO de Châlons. Elle a gagné 40 hab. dans le même temps. Elle a quelques artisans, des commerces, une gare, une église classée des 11e-12e s., refaite aux 15e et 16e s. et ornée d’un beau porche. Ce petit centre de services anime la communauté de communes de Jâlons (9 communes, 2 800 hab.). Juste à l'est, Aulnay-sur-Marne (230 Aulnaysiens, 907 ha) lui fait face de l'autre côté de la Somme-Soude. Matougues (670 Matouguais, 1 377 ha), un peu plus près de Châlons (10 km), a une église classée du 11e s. La commune reçu en 2001 une assez grosse usine du groupe McCain, fabricant canadien de frites surgelées, qui emploie 200 personnes.

La partie en amont et au sud de Châlons est plus discrète. Plusieurs vilalges sont dans la vallée de la Marne. Sogny-aux-Moulins (130 Sogniats, 669 ha), à l’est d’Écury, a des grévières. Un château des 15e et 17e s. orne Mairy-sur-Marne (570 Mairyons, 2 078 ha), 11 km au SE de Châlons, qui est le siège de la communauté de communes de la Guenelle (6 communes, 1 400 hab.). Togny-aux-Bœufs (150 Tognats, 998 ha) est en amont, également sur le côté gauche de la vallée de la Marne, ainsi au nord-ouest de Vitry-la-Ville (380 hab., 924 ha). Celle-ci, à 17 km de Châlons, a une gare avec embranchement pour l’usine de craie d’Omey, et un grand château de 1610 à douves et parc («mai culturel» au château); son nom n’a pas la même origine que celui de Vitry-le-François et signifiait le «vieux» domaine (Veteris Villa).

Dans la vallée de la Coole en amont d'Écury se succèdent Nuisement-sur-Coole (330 Nuisementais, 1 513 ha), qui accueille l'aire de repos de la Bardolle sur l'A 26, ainsi qu'un ensemble de réservoirs sur le tracé de l'oléoduc Donges-Metz (SFDM, 25 sal.), et une gare sur la ligne de Troyes à Châlons; Breuvery-sur-Coole (220 hab., 1 006 ha); Saint-Quentin-sur-Coole (60 Saint-Quentinois, 879 ha); Cernon (130 Cernonnais), 9 km SSE du chef-lieu qui a reçu deux parcs éoliens dits Eole (8 hélices, 20 MW) et Vent de Cernon (4 hélices, 10 MW); Coupetz (80 hab., 1 065 ha) puis Faux-Vésigneul (240 hab., 3 942 ha), formée de deux petits villages. Coupetz et Faux-Vésigneul partagent avec Vitry-la-Ville et Togny-aux-Bœufs, un autre parc éolien, dit des Quatre-Communes (six mâts, 12 MW).

La partie SO du canton est traversée par le faisceau de circulation de Châlons à Troyes, dont l’A 26, et compte plusieurs gros silos et des dépôts de carburants pour l’armée. Soudron (300 Soudroniers, 4 302 ha), sur la Soude à 20 km SO de Châlons, a 17 puits de pétrole, dont l’exploitation a pratiquement cessé, une église gothique du 13e s., une coopérative de déshydratation de luzerne (25 sal.).

Vatry (110 Vatriots, 839 ha), sur la N 77 à la même distance de la préfecture, est devenue célèbre pour avoir accueilli sur son territoire l’aérodrome militaire de l’Otan, choisi à l’impulsion du Conseil général de la Marne pour être transformé en aéroport de fret et candidat au «troisième aéroport de Paris» (v. Paris-Vatry); entreposage Entrepo Dis (65 sal.), transports du Val de Soude (30 sal.) et SM2G (25 sal.), fabrique d'aliments du bétail Prodeva (25 sal.). Elle est le siège de la communauté de communes de l’Europort, qui associe 11 communes (1 900 hab.).

Bussy-Lettrée (320 Busséins, 3 348 ha), village-rue étiré le long de la Soude, 20 km au sud de Châlons, abrite des entreprises de Vatry, Air Liquide Welding (ex-Soudure autogène, 65 sal.), la SEVE, organisme de gestion de l’aéroport de Vatry (120 sal.), les transports Dentressangle (80 sal.), un entrepôt du groupe Cora (25 sal.); la population a augmenté de 80 hab. entre 1999 et 2008, soit d'un tiers. Le nom de la commune évoque à la fois le buis (Bussy) et une ancienne chaussée (Lettrée vient de l'estrée).