Entre-deux-mers

contrée entre Dordogne et Garonne, à l'est de Bordeaux, en Gironde. De nombreux hameaux et fermes isolées se dispersent parmi les collines d'un plateau calcaire accidenté, dans un agréable paysage polycultural où la vigne s'associe aux élevages. On y visite notamment l'abbaye de la Sauve-Majeure (juste à l'est de Créon), les restes des châteaux médiévaux de Benauge et de Rauzan, la bastide de Sauveterre-de-Guyenne.

C'est aussi la principale contrée des vins de bordeaux, en superficie du moins. Les communes de la bordure occidentale, le long de la Garonne, bénéficient de l'appellation viticole des premières-côtes-de-bordeaux, et d'appellations communales (cadillac, loupiac, sainte-croix-du-mont, côtes-de-bordeaux-saint-macaire), auxquelles s'ajoutent sur la rive gauche de la Dordogne les appellations sainte-foy-de-bordeaux et graves-de-vayres. L'appellation entre-deux-mers, qui date de 1937, est à base de sauvignon et fournit plutôt des blancs secs; elle peut être complétée localement (canton de Targon) par une mention particulière haut-benauge, pour des vins moelleux où abonde le sémillon. L'ensemble de l'appellation entre-deux-mers proprement dite est en fait assez limitée, ne correspondant qu'à 2 500 ha environ (150 000 hl); mais la vigne occupe 50 000 ha dans la contrée, qui relèvent surtout de l'appellation bordeaux: la plupart des communes des collines produisent des bordeaux blancs et, de plus en plus, des rouges.

Il existe une communauté de communes de l'Entre-Deux-Mers-Ouest, qui siège à Camiac-et-Saint-Denis dans le canton de Créon (7 communes, 4 100 hab.) et qui est la moins peuplée du département. Une autre a choisi pour nom celui des Portes de l'Entre-Deux-Mers et siège à Camblanes-et-Meynac (7 communes, 14 400 hab.). Une ancienne communauté de communes du Haut-Entre-Deux-Mers avait réuni jusqu'à 46 communes autour de Monségur et fut la plus étendue de la Gironde, mais elle n'a pas résisté aux tensions. Un pays officiel a toutefois repris le même nom en 2005; il associe 63 communes (55 600 ha) et 25 700 hab. et siège à La Réole. Un autre pays officiel dit Cœur de l'Entre-deux-mers s'ajoute à cette liste: il groupe 7 communautés de communes (71 communes) et 88 400 hab. autour de Targon.