Envermeu

2 240 hab. (Envermeudois), dont 190 à part, 1 458 ha, chef-lieu de canton de Seine-Maritime dans l’arrondissement de Dieppe, 15 km à l’ESE de Dieppe dans la vallée de l’Eaulne; lycée professionnel public du bois, formant un «pôle Bois» avec scierie et centre technique du bois (CRITT) sous le nom de Xylame; menuiserie métallique et fermetures Gypass (85 sal.), moules et modèles SMPA (20 sal.), outillage mécanique Soddim (20 sal.). La population communale augmente depuis la guerre (1 300 hab. en 1954).

Le canton a 17 100 hab. (15 700 en 1999), 30 communes, 24 937 ha dont 2 945 de bois. Il s’étend sur le nord du pays de Caux et il est traversé par la vallée encaissée de l’Eaulne. Au NO, il inclut 6 km de la côte d’Albâtre, dans les communes de Saint-Martin-en-Campagne, Penly et Biville-sur-Mer. À Penly (330 Penlyais, 406 ha) se trouve la centrale nucléaire à eau pressurisée, inaugurée en 1990, au pied de la falaise; elle est dotée de deux réacteurs de 1 300 MW (sur 4 prévus) et emploie 640 personnes, plus 200 prestataires de services. Biville-sur-Mer (670 Bivillais, 530 ha) se tient sur le plateau et n’a pas de plage, mais sa falaise domine de plus de 100 m un large platier, témoin du recul de la côte.

Saint-Martin-en-Campagne (1 340 Saint-Martinais, 685 ha) contient la petite station balnéaire de Saint-Martin-Plage, pourvue d’un centre aquatique Ludibulle; depuis 2002, sur la place de la Tolérance, se dresse un grand globe terrestre surmonté d’une représentation symbolique de l’«étoile de la tolérance», chargée de célébrer la Déclaration universelle des droits de l’homme et parrainée par l’Aéroclub de France. Saint-Martin accueille la menuiserie métallique Cadre (35 sal.) et la chaudronnerie TSI (35 sal.) et prépare un écomusée à la Maison Mercier; sa population s'est accrue de 220 hab. entre 1999 et 2008; la commune a 150 résidences secondaires (24% dee logements et un camping de 150 places. Le village est le siège de la communauté de communes du Petit-Caux (18 communes, 8 300 hab.).

Tourville-la-Chapelle (520 Tourvillais, 771 ha), long village-rue à 5 km au nord d’Envermeu, a accueilli en 2006 un parc éolien de 10 MW (quatre mâts) dit Harpen Petits Caux; sa population s'est accrue de 40 hab. de 1999 à 2008. Assigny (350 Assignilais, 605 ha), 5 km plus au nord au-dessus de Biville, a gagné également 40 hab. dans le même temps, et a reçu un autre parc éolien la même année, de 6 mâts et 12 MW. Gouchaupré (180 Gouchaupréens, 434 ha), 6 km au NE d'Envermeu, a reçu à l'est un parc de 4 éoliennes dit Harpen Hauts Traits (10 MW, 2007). Sa voisine à l'ouest porte le curieux nom d'Intraville (250 hab., 466 ha) et contient un verger, un centre équestre et de chasse aux faisans et perdreaux à la ferme du Mahomet à l'ouest du finage, dans un domaine clos de 200 ha, avec un manoir en brique et pierre du 17e s.; Mahomet viendrait ici d'une «ferme de Mathilde» en normand, et Intra- d'un patronyme germanique In-rad….

Au sud, le canton va jusqu’au-delà de la vallée de la Béthune et englobe une partie de la forêt d’Eawy. Dampierre-Saint-Nicolas (530 Dampierrois, 394 ha), 7 km au SO d’Envermeu, et Saint-Aubin-le-Cauf (870 Saint-Aubinois, 1 011 ha), qui lui fait suite en aval, sont dans la vallée de la Bresle; atelier de traitement des métaux (ATM, 40 sal.) à Dampierre, travaux publics Eurovia (110 sal.) à Saint-Aubin. Saint-Aubin a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2008, Dampierre une quarantaine Entre Eaulne et Béthune s'allonge le plateau d'Aliermont, où trône Saint-Nicolas-d'Aliermont. Assez curieusement, la communauté de communes du sud du canton a choisi le nom de Monts et Vallées, celle du nord se nommant Petit Caux.