Essey-lès-Nancy

8 000 hab. (Ascyens) dont 160 à part, 575 ha, commune de la Meurthe-et-Moselle dans le canton de Saint-Max, au SE du chef-lieu et en banlieue ENE de Nancy; la rocade Est de Nancy et la N 74 y ont un échangeur. La commune partage avec Tomblaine l’emprise de l’aérodrome d’affaires de Nancy-Essey, et avec Pulnoy la zone d’activités de la Porte Verte. L'aérodrome (codes ENC et LFSN) occupe 150 ha et a une piste bitumée de 1 400 m, une piste en herbe de 500 m; il a vu passer 2 700 passagers en 2010 (6 000 en 2006) et a enregistré 27 000 mouvements (16 100 locaux, 9 600 en voyages privés, un millier en vols commerciaux).

Les activités de la commune sont essentiellement tertiaires; polyclinique Louis Pasteur (430 emplois, 193 lits), maison de retraite, collège public, installations du Creps (Centre régional d’éducation physique et sportive); hypermarché Cora (320 sal.), Brico Dépôt (90 sal.), Beauty Success (35 sal.), Maison de la Literie (Somag, 35 sal.); menuiserie Mage (35 sal.), Mécanique Industrielle de l'Est (30 sal.), pièces plastiques Loraplast (25 sal.), plomberie THL (25 sal.); charcuterie Nouvel'Progalor (20 sal.); vente par automates Alimatique (45 sal.).

Dans l’industrie n’apparaissent guère que de petits ateliers comme les charpentes Mage (35 sal.) ou la Mécanique industrielle de l’Est (30 sal.). Essey héberge aussi la caserne Kléber, où sont la 4e Brigade Aéromobile (BAM, 210 personnes), riche en hélicoptères de combat, et la 4e Compagnie de Commandement et de Transmission (CCT, 130 personnes). Le grand parc du Haut Château entoure une grosse demeure du 18e s.; le Bas Château a conservé des éléments du 14e s. La population de la commune n'a atteint le millier qu'en 1905; elle est montée à 4 100 en 1936, 7 500 en 1975 et s'est stabilisée depuis.