Fabrègues

6 330 hab. (Fabréguois), 3 146 ha dont 242 de vignes, commune du département de l'Hérault dans le canton de Pignan, 10 km au SO de Montpellier. Le vieux village, dans la partie nord, conserve des maisons des 14e et 16e s., des portes fortifiées et une église classée; mais il est submergé par les lotissements. La commune a reçu une zone industrielle des Trois Ponts (12 ha, dont une usine de matériel de levage Serem du groupe Alstom, 130 sal.), une autre au centre de la commune, près du domaine de Mujolan (restes du 13e s.), toutes deux sur la N 113.

Schneider Electric occupe 180 salariés à la fabrication de transformateurs électriques. Plusieurs autres entreprises se sont établies, dont un gros laboratoire photo (Cewe Color, 70 sal.), des fabriques d’articles en fils de métal Armeca (45 sal.) et Fimurex (30 sal.), de menuiserie d’aluminium Zonca (40 sal.), de fermetures métalliques et menuiserie de plastiques du groupe Creal (40 et 40 sal.), boulangerie Le Fournil (50 sal.); aire de service d'autoroute avec station Agip (30 sal.) et restauration et hôtellerie autoroutière du groupe Accor (l’Arche, 75 sal.); négoce de matériaux Agrimat (35 sal.); Intermarché (30 sal.); cave coopérative; collège public.

La limite communale suit au nord la Via Domitia; au NE elle s'arrête au cours de la Mosson, qui s'encaisse en défilé au pied de l'oppidum de la Roque (nombreuses trouvailles archéologiques). Elle va au SE jusqu'à la crête de la Gardiole, la débordant même vers le sud autour du Pioch de Camille (221 m, sentiers et reboisements); elle inclut une partie du champ de tir de la Madeleine et l'ermitage de Saint-Bauzille (185 m, point de vue). Fabrègues avait atteint 1 680 hab. en 1906; après un léger creux, la population a retrouvé ce niveau en 1965 et a crû assez rapidement depuis, passant par 3 000 hab. en 1983, 5 000 en 1995; elle s'est accrue de 390 hab. entre 1999 et 2009.