Feyzin

8 600 hab. (Feyzinois), 964 ha, commune du département du Rhône dans le canton de Saint-Symphorien-d'Ozon, juste au sud du chef-lieu sur la rive gauche du Rhône, 11 km au sud de Lyon. Elle a été transférée de l'Isère dans le Rhône en 1968. Elle a deux échangeurs de l'A 7 et de la N 7, et pour attrait le fort de Feyzin. Son territoire atteint la rive gauche du Rhône et englobe ainsi un tronçon du canal qui la flanque; elle a un collège public et un privé, et a reçu l'Institut textile et chimique (privé). Sa population n'a atteint les 2 000 hab. que vers 1950, puis est montée à 7 400 hab. en 1975; sa croissance ultérieure a été moins rapide, mais a tout de même été de près de 900 hab. entre 1999 et 2004.

Feyzin est surtout connue pour sa raffinerie du groupe Total (5,8 Mt/an), qui emploie 580 personnes entre le canal du Rhône et l'autoroute A 7, et avait été frappée par un grand incendie en 1964. À côté sont les sociétés de maintenance industrielle Amec Spie (britannique, 400 sal.), Secauto (100 sal., groupe Clemessy), Serma (90 sal., groupe Etde), ITC (Industrielle de tuyauterie et de chaudronnerie, 60 sal.); fabriques de caoutchouc synthétique et plastiques Plymouth (100 sal.) et de matériaux d'isolation Kaefer Warner (100), de valves de robinets KD (85 sal., à l'états-unien Tyco). Dans la logistique, transports UPS (120 sal., états-unien), entrepôts de surgelés TFE (130 sal., groupe Stef), négoce de produits alimentaires Broc (100 sal.).