Fleury

3 230 hab. (Pérignanais), 5 127 ha dont 1 021 de vignes, commune du département de l'Aude dans le canton de Coursan, 7 km à l'est du chef-lieu. Elle est souvent désignée comme Fleury-d'Aude, mais le nom officiel se limite à Fleury. Son nom ancien était Pérignan; devenu duc de Fleury, le baron de Pérignan fit changer le nom du village en 1736; la Révolution lui rendit son nom originel, mais Fleury réapparut officiellement dès 1814. Le gentilé n'a toutefois pas changé, et il existe une appellation de vins de pays des côtes de Pérignan (5 communes). La population communale a fluctué pendant un siècle autour de 2 000 hab., et n'a entamé sa croissance récente que vers 1980, d'abord modérément, puis augmentant de 660 hab. entre 1999 et 2009, soit +26%.

Le village est au contact de la plaine de l'Aude et des reliefs de la Clape, mais à 2 km du fleuve, et très près de l'autoroute A 9. La commune s'étend à l'est, jusqu'à la côte. Limitrophe du département de l'Hérault, elle englobe le cours inférieur de l'Aude jusqu'à son embouchure, désignée aussi comme grau de Vendres selon l'étang colmaté de la commune héraultaise voisine. À l'embouchure grandit la petite agglomération des Cabanes de Fleury, jadis simple suite de cabanes de roseaux servant aux pêcheurs, avec une spécialité de pêche au globe. Elle est passée au tourisme dans les années 1950 et aménagée à partir de 1978 en station, avec port de plaisance et de pêche. Une ambitieuse installation d'observatoire-aquarium sous-marin (Aquanaude, 1988), mal conçue, y a échoué, non sans scandale et gâchis de crédits publics.

Fleury dispose en tout de 6 km de côte. Plusieurs petits étangs, alimentés par les crues de l'Aude, occupent la partie nord; la station littorale de Saint-Pierre-sur-Mer se tient au sud, dans le prolongement de Narbonne-Plage, nantie d'un village de vacances. Au-dessus, les rochers de la Clape alternent garrigues et vignes; on y visite le site du gouffre de l'Œil Doux, belle forme karstique avec un petit lac, dont le nom occitan évoque en fait un trou d'eau, un puits; le grand domaine de l'Oustalet (466 ha d'étangs et de garrigues) appartient au Conservatoire du littoral (randonnées). La commune a un hôtel, quatre campings (2 000 places) et 7 400 résidences secondaires, qui font 81% de son parc de logements: elle vient juste après Gruissan et avant Narbonne.