Fontanil-Cornillon

2 500 hab. (Fontanilois), 550 ha dont 331 de bois, commune du département de l'Isère dans le canton de Saint-Égrève, juste au nord du chef-lieu dans la cluse de Grenoble au pied de la Chartreuse, à 10 km de la préfecture. La commune résulte d'une fusion ancienne (1818) mais s'est nommée simplement Fontanil jusqu'en 1941. Elle est fleurie (trois fleurs) et a un lycée professionnel public. Le rocher du Cornillon, au-dessus de la ville, fut jadis couronné par un château fort delphinal; une maquette est exposée en ville. De 400 hab. en 1936 et 590 en 1962, la population est passée à plus de 2 000 en 1990; elle a encore gagné 160 hab. de 1999 à 2005.

Les entreprises sont assez diversifiées mais plutôt de petite taille, à l'exception d'une fabrique d'échangeurs de chaleur Vicarb du groupe Alfa-Laval (210 sal.): tôlerie Sotelem (50), électronique ID3 (30 sal.), imprimerie Rayprint (25 sal.); viandes Abag (20 sal.), surgelés Toupargel (45 sal.). En raison de sa position, la commune accueille plusieurs transporteurs: Bourgey-Montreuil Chimie (120 sal.), Coing (100 sal.), Allemand (65 sal.), Laffond (50 sal.), Schenker-Joyau (40 sal.), Colicom (35 sal.), Graveleau (30 sal.), autocars Eyraud (35 sal.); garage de poids lourds Volvo-Renault (Bernard Trucks, 60 sal.); assainissement (Dauphinoise Aquapole, 45 sal.), recyclage Srpm (35 sal.).