Garenne-Colombes (La)

27 400 hab. (Garennois) dont 210 à part, 178 ha, chef-lieu de canton des Hauts-de-Seine dans l'arrondissement de Nanterre, juste à l'est de celle-ci. Son territoire est situé entre ceux de Colombes et de Courbevoie, au milieu du grand lobe de méandre de la Seine, mais n'est pas riverain du fleuve. Il est limité au nord par la voie ferrée de Saint-Lazare à Mantes et la Basse-Seine, dotée à l'angle nord-est de la gare des Vallées et, plus à l'ouest, celle de La Garenne-Colombes.

La voirie s'organise autour de deux axes ESE-ONO (boulevard de la République) et sud-nord (boulevard National, N 192) qui convergent aux abords de la seconde gare, place de Belgique, au nord-ouest de la commune; une étoile à six branches jalonne le boulevard de la République à la hauteur de l'hôtel de ville (rond-point du Souvenir Français), une autre est à son extrémité orientale, à l'angle sud-est de la commune (rond-point de l'Europe), à la limite de Courbevoie. Le tramway T2 aura deux stations dans sa traversée de la commune.

Celle-ci comprend quatre quartiers: Champs-Philippe à l'ouest, Centre-Nord commerçant et résidentiel, Centre-Sud résidentiel, Les Vallées à l'est, plus diversifié. Elle a deux collèges publics et un lycée professionnel, deux cliniques Lambert (100-200 sal.) et Clinea (50-100 sal.), un centre d'art contemporain à la Mastaba.

Un ensemble industriel au sud-ouest abrite un bureau d'étude et de recherche Peugeot-Citroën (3 500 sal.) et un centre d'échange des bus de la RATP. La ville accueille aussi les équipements aérauliques et frigorifiques Camfil (50-100 sal.), les informaticiens Axia Log (100-200 sal.), Carboatmedia (100-200 sal.), Data Base Factory (100-200 sal.) et Avanquest (50-100 sal.), les éditions électroniques Musicalia (Emme, 50-100 sal.); hypermarché Monoprix (100-200 sal.) et supermarché Atac SNDA (50-100 sal.), gardiennage Torann (200-500 sal.), travail temporaire Sody (50-100 sal.), collecte de déchets dangereux Sevia (50-100 sal.).

La commune a été créée en 1910, avec 14 500 hab., à partir de Colombes dont elle formait la partie sud, au-delà des voies ferrées; montée à 24 700 hab. dès 1931, sa population se serait abaissée à moins de 21 000 en 1982, avant de remonter. Le maire est Philippe Juvin (UMP), professeur de médecine, également conseiller général, qui a succédé au long règne de Max Cantin, également médecin (1975-2001). Le canton, créé en 1967, correspond à la commune.