Gavarnie

140 hab. (Gavarniens), 8 254 ha dont 338 de bois, commune des Hautes-Pyrénées dans le canton de Luz-Saint-Sauveur, 20 km au sud du chef-lieu. Le village est situé au fond de la vallée du gave de Gavarnie, tête du gave de Pau. Il est dominé par l'extraordinaire cirque de Gavarnie, l'un des plus grandioses sites de France, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Sa paroi est formée par un gigantesque escalier de strates de calcaires secondaires venus chevaucher la Zone axiale des Pyrénées. Des cascades dévalent ces murailles, dont la Grande Cascade, qui tombe sur 420 m, ce qui est réputé être un record en Europe.

Les deux accidents majeurs de cette paroi sont le Marboré, à l'est, qui en est le point culminant (3 248 m) et la Brèche de Roland, une entaille étroite et profonde de la crête, que la légende se plaisait à imaginer ouverte par un coup rageur de Durandal; elle a jadis beaucoup servi aux bergers et aux contrebandiers, qui y trouvaient un passage relativement commode. Deux refuges ont été aménagés dans le cirque, celui des Espuguettes à l'est à 2 027 m (créé en 1972 par le Parc, 60 places), celui de la Brèche de Roland à l'ouest (2 587 m, 57 places, ouvert en 1956).

C'est à l'ouest aussi que s'ouvre un cirque annexe, dominé par le Taillon (3 144 m), au début de la courte vallée du gave des Tourettes, qui se termine en berceau perché au-dessus de celle du gave de Gavarnie; le cirque donne accès au port de Gavarnie ou de Boucharo (2 270 m), qui permet de communiquer avec la vallée de l'Ara en Espagne et qui fut jadis passablement fréquenté. Juste au nord-ouest s'ouvre une autre vallée en berceau, celle des Especières, qui débouche juste en aval du village de Gavarnie. Elle est équipée d'une route qui grimpait jusqu'au port de Bouchard.

Il fut envisagé de faire une vraie route transpyrénéenne. Les protestations de ceux qui craignaient une dégradation du site de Gavarnie ne l'ont pas permis; la protection du Parc national des Pyrénées en France, de la réserve nationale du Vignemale en Espagne, ont arrêté le projet; les derniers hectomètres de la route sont fermés au public mais la vue est superbe depuis le terminus. En revanche, la vallée des Especières a pu recevoir, un peu plus bas, la station de ski de Gavarnie (22 pistes, 11 remontées).

La commune occupe encore vers l'ouest la grande vallée du gave d'Ossoue, qui descend du Vignemale; l'Ossoue sort du seul glacier de vallée des Pyrénées, certes en réduction mais qui descend encore un peu du flanc oriental du Vignemale. Le refuge de Bayssellance (2 651 m) est tout à côté et le GR 10 se faufile dans cette large vallée, en grande partie protégée par le Parc national. Un autre refuge, celui des Granges de Holle, est tout en aval, près de Gavarnie même.

Le village de Gavarnie occupe un site encaissé vers 1 370 m sur la rive gauche du gave de Gavarnie, au pied même du cirque; il abrite une Maison du Parc. LLa commune a six hôtels (110 chambres), un camping (70 places), 110 résidences secondaires sur 190 logements. Elle a été créée en 1846 à partir de Luz, en même temps que Gèdre, dont le finage englobe celui de Gavarnie; celle-ci a toujours été moins peuplée que sa voisine mais avait atteint 360 hab. en 1851, 320 encore en 1896. La population reste au même niveau depuis 1965, tout en perdant une trentaine d'habitants de 1999 à 2009. La communauté de communes Gavarnie-Gèdre réunit ces deux communes (460 hab.).