Grand-Lemps (Le)

2 400 hab. (Lempsiquois), 1 290 ha dont 286 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Isère dans l'arrondissement de La Tour-du-Pin, 20 km au sud de celle-ci, à 475 m. La ville est sur le bord septentrional de la plaine de Bièvre, au pied de la longue échine qui monte à 739 m et à la sortie du défilé qui tranche ce relief, et qu'emprunte la voie ferrée de Lyon à Grenoble. L'étang et la réserve naturelle du Grand-Lemps (53 ha) sont juste au nord, dans le défilé. La commune est dotée d'un collège public. Elle conserve une spécialité textile, avec la Société d'impression sur étoffes du Grand-Lemps (Siegl), qui travaille pour le groupe de luxe Hermes (120 sal.), et les tissages Porcher (45 et 25 sal.), Perrin (45 sal.), L. Vidon (30 sal.) et Alpasoie (20 sal.); base des autoroutes Area (35 sal.), constructions Cdmi (25 sal.). La population communale dépassait 2 200 hab. en 1851; elle n'était que de 1 700 hab. en 1968, mais elle croît depuis. Gagnant 450 hab. de 1999 à 2006, elle vient de dépasser les 2 800 hab.

Le canton a 12 200 hab., 13 communes, 13 903 ha dont 2 626 de bois; la partie méridionale est dans la plaine de Bièvre, la partie centrale dans celle du Liers, le reste dans les fortes collines molassiques du Dauphiné. Colombe (1 400 Colombins, 1 323 ha dont 279 de bois) complète les activités du chef-lieu juste à l'est, à 480 m, et bénéficie d'un accès à l'autoroute A 48 Lyon-Grenoble; plastiques Prodhag (65 sal.), matériel pour carrières Ermac (50 sal.), fils métalliques Armacentre (35 sal.), carrosserie d'ambulances Sanicar (35 sal.), menuiserie Idem (25 sal.), plâtrerie (25 sal.); supermarché U (90 sal.), négoce de quincaillerie Revex (55 sal.), et travaux publics Screg (60 sal.). Colombe est le siège de la communauté de communes de Bièvre-Est (13 communes, 16 800 hab.); elle avait moins de 700 hab. entre 1950 et 1970, mais a crû ensuite, du moins jusqu'en 1999 - sa population n'a guère changé de 1999 à 2007. Plus à l'est se trouve Apprieu.

Châbons (1 500 Châbonnais, 1 814 ha dont 254 de bois), 6 km au nord du chef-lieu à 509 m, a une gare et un lycée agricole privé; traitement de déchets (TVD, 30 sal.); le finage inclut une partie de la réserve naturelle du Grand-Lemps. Sa population dépassait largement les 2 000 hab. dans la première moitié du 19e s., et s'était réduite à moins de 1 200 en 1968; elle a légèrement augmenté depuis. À l'extrême nord du canton, Biol (1 200 Biolois, 1 551 ha dont 242 de bois), à 12 km du chef-lieu à 500 m, a un atelier de mécanique (Obuljen, 50 sal.); de 1 600 hab. en 1846, le nombre de ses habitants s'était réduit à 770 en 1975; il augmente depuis, mais modérément (+86 hab. de 1999 à 2004). Bizonnes (630 Bizonnois, 1 104 ha), 8 km au NNO du chef-lieu, a une entreprise de travaux publics (Charvet, 25 sal.). Eydoche (340 Eydochois, 558 ha), dans la plaine du Liers à 5 km OSO de la précédente, conserve la laiterie du Châtelard (Bernard, 25 sal., fromages). Toutes ont une population légèrement croissante depuis peu.