Henrichemont

1 900 hab. (Henrichemontais), 2 527 ha dont 459 de bois, chef-lieu de canton du Cher dans l'arrondissement de Bourges, 33 km NNE de la préfecture, en Pays Fort. La bourgade est une création de Sully qui, en 1609, fit dessiner sur ses terres une ville neuve en étoile, inscrite dans un pentagone avec une place centrale carrée, et la nomma en l'honneur d'Henri IV; ce fut un échec urbanistique, Sully n'ayant pu poursuivre son œuvre. Le travail du cuir anima longtemps l'activité, mais la dernière tannerie a fermé en 1976.

Henrichemont affiche un collège public et une maison de retraite, une Maison du livre, de la nature et des arts, des ateliers de matériel paramédical (Herdegen, 50 sal.) et de mobilier en fils métalliques (Domo, 35 sal.), métallerie (Millet, 20 sal.) et Intermarché (30 sal.). À un peu plus de 4 km au SE, en forêt, le hameau de la Borne est depuis longtemps un haut lieu de la poterie et de la céramique; il y reste des artisans, avec un centre de la céramique, un musée de la poterie (1987, 16 000 visiteurs par an) et le musée particulier de l'artiste-artisan Vassili Ivanoff, potier bulgare installé à la Borne et mort en 1973.

Le quartier de Boisbelle, juste au nord du bourg, se flatte d'avoir eu jadis un statut de principauté, exempte de redevances au roi de France, et étendue à des quartiers d'Ivoy-le-Pré, Achères, Quantilly et Menetou-Salon; elle passa en 1605 sous l'autorité de Sully, qui y engagea des travaux mais n'eut pas le temps de les développer, et fut rachetée par le royaume en 1766 seulement. La commune d'Henrichemont a eu jusqu'à 3 800 hab. à la fin du 19e siècle, puis a décliné jusqu'en 1980 et s'est stabilisée depuis.

Le canton a 3 400 hab., 7 communes et 15 858 ha dont 2 970 de bois; il est situé dans la zone d'AOC du crottin de Chavignol; on y pratique, entre autres, l'apiculture et l'élevage d'escargots; le nombre d'habitants est stable. De forme un peu contournée, il est très accidenté par le découpage de la côte du cénomanien autour du bois d'Humbligny (434 m) et de la forêt de Beaujeu; la butte-témoin de la Motte d'Humbligny, qui monte à 431 m, forme une avancée de la côte et offre un beau point de vue sur la Champagne berrichonne qui commence à son pied; le village d'Humbligny (190 hab., 2 086 ha dont 417 de bois) se tasse au pied de la côte, à la source de la Grande Sauldre; il avait 780 hab. au milieu du 19e s.

Non loin, Neuilly-en-Sancerre (230 Neuillois, 2 605 ha dont 300 de bois), 15 km à l'est d'Henrichemont, qui avait 1 100 hab. autour de 1870, donne sur la Grande Sauldre mais son finage tient l'interfluve entre les bassins de la Grande et de la Petite Sauldre, vers laquelle se déverse l'étang de Morue; la forêt de Beaujeu, au nord de la commune, monte à 427 m sur la côte du cénomanien; miellerie. À l'est, à Neuvy-Deux-Clochers (310 hab., 1 650 ha), 12 km au SO de Sancerre, l'artiste Jean Linard a créé dans un pré une «cathédrale en plein air», avec objets, mosaïques et céramiques, qui relève de l'«art brut»; la commune comprend aussi un ensemble castral de Vèvre au lieu-dit la Tour à l'est de la commune (motte du 11e s. et donjon des 12e-16e s.).

Montigny (350 hab., 2 865 ha dont 600 de bois) occupe le sud-est du canton, en terroir fort accidenté; elle est la seule commune du canton à avoir quelques vignes (25 ha); elle avait près de 1 300 hab. en 1891 et sa population n'a cessé de décliner, perdant encore 40 hab. de 1999 à 2007. La Chapelotte (180 hab., 2 850 ha dont 1 067 de bois) pour sa part tient le nord du canton, à 8 km NE d'Henrichement. Elle a eu plus de 700 hab. autour de 1860 mais n'a cessé de se dépeupler que très récemment. Son finage contient le bois de Beaujeu, le domaine des Dohains et le hameau de la Vieille Verrerie.

À l'ouest d'Henrichemont, Achères (300 hab., 1 275 ha) est une commune qui ne touche au reste du canton que par un étroit pédoncule et qui est ainsi enclavée entre les cantons d'Aubigny-sur-Nère et de Saint-Martin-d'Auxigny; le village a une église des 12e et 15e s., issue d'un prieuré de l'abbaye de Bourges. Les communes du canton, chef-lieu compris, font partie de la communauté de communes des Hautes Terres en Haut-Berry, avec quelques communes du canton des Aix-d'Angillon.