Laneuveville-devant-Nancy

6 100 hab. (Laneuvevillois), 1 247 ha, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Tomblaine, 4 km au sud du chef-lieu sur la rive gauche de la Meurthe, à l'arrivée du canal de jonction avec la Moselle. Créée au Moyen Âge, elle fut Nova villa juxta Nanceum en 1228, puis Laneuville. Le château avec parc de Montaigu, brûlé en 1921 et restauré par un maître de forges, date des 18e et 19e s.; le parc abrite un musée du Fer, mais sur la commune de Jarville. La population communale a fait un premier saut au lendemain de la guerre de 1870 (1 500 hab. en 1881) et a crû ensuite jusqu’en 1975, puis s’est stabilisée jusqu'en 1999, mais a encore augmenté d'un millier d'habitants entre 1999 et 2008.

Le finage de Laneuveville comporte un poste d’interconnexion électrique et l’usine chimique Novacarb (ex-Rhodia), qui appartient au fonds d’investissement états-unien Bain, traite le sel des salines voisines pour obtenir du carbonate de sodium, indispensable aux verreries, ainsi que du bicarbonate de soude (280 sal.); elle devait s’accompagner d’une usine d’incinération de farines animales de sa filiale suisse Capergie (120 000 t/an), mais le projet a été retiré. Quelques entreprises de banlieue: publicité Adrexo (200 sal.), traitements de surfaces Eprolor (30 sal.), Miroiteries de l’Est (AGC Mirest, 55 sal.), négoce de matériaux Gedimat (35 sal.), nettoyage Onyx (100 sal.), désinfection ISS (40 sal.).