Laventie

4 900 hab. (Laventinois), 1 813 ha, chef-lieu de canton du Pas-de-Calais dans l’arrondissement de Béthune, 18 km NNE de celle-ci. La petite ville s’organise en croix, à 2 km au sud de la rive droite de la Lys ; mais l’habitat s’étire le long des chemins, notamment de la route de Béthune à Armentières (D 171), rectiligne dans sa traversée de la commune par le hameau de Fauquissart, qui fut intégré en 1790. Elle a un collège public et un privé, une grande maison de retraite (Maison Saint-Jean), une base de loisirs et le Jardin de la Paix ; fabrique de chaussures Berthier (50 sal.)., négoce interentreprises Approstock (35 sal.), plomberie CGP (40 sal.), installations thermiques Annaloro (45 sal.), nettoyage Sogepro (60 sal.); transports Joveneaux (30 sal.). La commune avait déjà plus de 4 000 hab. au début du 19e s. ; sa population est montée à 4 400 en 1861 ; elle a fléchi jusqu’à 2 800 hab. dans l’entre-deux-guerres, puis a augmenté jusqu’en 1990. Elle a encore gagné 450 hab. de 1999 à 2010.

Le canton a 18 800 hab., 6 communes, 7 054 ha; il est curieusement disposé: il s'enfonce vers le nord-est dans le département du Nord, qu'il réduit ainsi à une extrême étroitesse devant Armentières, et il est formé de deux parties séparées, la commune de Lestrem étant à part à l'ouest. C'est en partie un héritage de l'ancien pays de l'Alleu, qui avait un statut de terre franche sous la tutelle de l'abbaye de Saint-Vaast et dont Laventie était le chef-lieu.

Ce canton associe au nord deux communes de plus de 2 000 hab., Sailly-sur-la-Lys et Fleurbaix, au sud les deux petites communes de Neuve-Chapelle (1 400 Neuve-Chapellois, 186 ha), très peu étendue, 5 km au sud du chef-lieu, et de Lorgies (1 500 Lorgiens, 684 ha), étirée du nord au sud et dont le village est à 8 km au sud de Laventie, augmenté du hameau au Bourg au sud, proche de La Bassée. Toutes deux sont limitées à l'ouest par la route rectiligne de La Bassée à Estaires (D 947). La population de Lorgies, qui avait baissé de 1843 (plus de 1 400 hab.) aux années 1930 (750 hab.) puis lentement augmenté, a fait un bond de 450 hab. entre 1999 et 2010 hab. soit +38%; nettoyage Jet Inter (30 sal.), entreposage STDN (25 sal.). Neuve-Chapelle, qui n’avait plus que 420 hab. en 1936, a fait encore mieux, gagnant 400 hab. de 1999 à 2010, soit +42% !