Liévin

32 300 hab. (Liévinois) dont 460 à part, 1 283 ha, chef-lieu de canton du Pas-de-Calais dans l'arrondissement de Lens, 5 km au sud-ouest de Lens. Son territoire est traversé en zigzag par une voie rapide (D 58) faisant le lien entre l'A 21 qui passe dans la partie nord de la commune (échangeur) et la route de Lens à Arras qui passe plus à l'est à Avion, ainsi que par une voie ferrée de Lens vers Béthune et Bruay (gare).

Elle a été le siège de la Compagnie des mines de Liévin, qui y avait foré les puits 1, 1 bis et 1 ter (1858 à 1875), où l'extraction s'est arrêtée après 1918; les puits 2 (1858), 5 et 5 bis (1903) à Calonne, où extraction a cessé en 1956 et qui ont été détruits en 1972, des ateliers centraux, un lavoir et une cokerie. La Compagnie des mines de Lens y avait pour sa part le puits 3 dit Amé-Tilloy ou Saint-Amé (1860), où une catastrophe provoqua 42 morts en décembre 1974, entraînant la fermeture du puits. La Compagnie de Lens y avait aussi le puits 9 bis (1904-1965), et le puits d'aérage 11 bis associé au puits 11 de Loos-en-Gohelle, plus un autre puits d'aérage 16 bis lié au 16 de Loos. Il reste de ce passé deux gros terrils coniques.

Liévin a révélé des restes d’une grande nécropole mérovingienne. La ville dispose de 90 ha d’espaces verts, a réaménagé son centre et a été dotée de nombreux équipements. Elle a un centre culturel, trois collèges publics, trois lycées publics dont deux professionnels, un pôle universitaire sur les activités sportives (500 étudiants, Université d’Artois), un complexe de cinma Pathé (25 sal.), des instituts médico-éducatifs (90 et 60 places) et un institut d’éducation motrice (75 places), un centre d’aide par le travail, une polyclinique 210 lits et des maisons de retraite. Elle a son réseau de transports par bus (Tadao, du groupe Keolis, 100 sal.). Mais le tribunal d’instance a été supprimé.

Trois ensembles urbains sont classés en «zone urbaine sensible» et «zone de rénovation urbaine» : au nord-ouest, les quartiers Calonne, Marichelles, Europe (149 ha, 8 800 hab.) ; à l’est, le groupe Cité Riaumont, Résidence Blum, Salengro (45 ha, 3 000 hab.) ; à l’ouest, l’ensemble Résidence Lebas, Vent de Bise, Rollencourt (16 ha, 1 800 hab.). De ce fait, plus de 40% de la population sont en «zone urbaine sensible». Liévin avait 1 400 hab. en 1851, puis sa population a fortement augmenté avec les charbonnages, passant à 10 000 hab. en 1884, 26 000 en 1911. Elle a culminé à 35 900 hab. en 1968 et diminue depuis ; elle a perdu 1 600 hab. de 1999 à 2010. Le maire était depuis 1981 Jean-Pierre Kucheida (socialiste), également député; des problèmes judiciaires lui on fait céder son fauteuil à son adjoint Laurent Dougne en jancier 2013.

L’éventail d’activités s’est bien diversifié. L’industrie est représentée par les semi-remorques en aluminium Benalu (300 sal.), société qui fut à Fruehauf et a été reprise par l’investisseur caravelle (P.-A. Martel) qui possède aussi les Bennes Marrel ; la boulangerie Eurorol (130 sal., groupe états-unien Earthgrains) et la biscuiterie Eurodough du même groupe (90 sal.) ; les pièces plastiques MS Composites (130 sal., groupe AD d’Alain Duménil) ; imprimerie L’Artésienne (60 sal.), cartonnages Sooco (50 sal.), menuiserie Robbe (35 sal.), potages Destombes (25 sal.) et Salaisons du Terroir (25 sal.).

Liévin accueille la sous-traitance de bâtiment Philippe de Préfabrication (160 sal.); cabinet de géomètres Adevia (120 sal.), analyses et essais Sterience (60 sal.) et Bureau Veritas (50 sal.); installations électriques ETDE (90 sal.), thermiques Alliance Habitat (30 sal.) et Chauufartois (25 sal.), télécommunications Numericable (35 sal.). Elle a un hypermarché Carrefour (360 sal.) et des magasins Brico-Dépôt (70 sal.) et Media Satturn (électroménager, 55 sal.) ; distribution pharmaceutique Cerp (55 sal.), transports Ebrex (140 sal.), Calberson (120 sal.), Frigo Transports (60 sal.), Caillot (60 sal.), Abeille Rush (30 sal.) ; transports par autocars Keolis (100 sal.); nettoyages France Multi Services (190 sal.), Delabre (30 sal.); restaurant-traiteur l'Aiberge Liévinoise (DWH, 40 sal.).

Liévin compte deux clubs de sports de grande taille, Iphicles (50 sal.) et Nauticaa (50 sal.), et un stade d’athlétisme couvert en extension, avec le Centre régional d’accueil et de formation aux sports (Craf). Elle participe au projet Louvre-Lens et au projet de tramway Liévin-Lens-Noyelles-Godault à l’horizon 2015. La communauté d'agglomération de Lens-Liévin groupe 36 communes et 246 100 hab., ce qui en fait la première intercommunalité du département et la deuxième de la région après Lille; le siège est à Lens. Les deux cantons ont 45 500 hab., 4 communes, 2 204 ha; les trois autres communes sont Grenay, Éleu-dit-Leauwette et Angres.