Linas

6 300 hab. (Linois), 751 ha dont 188 de bois, commune de l'Essonne dans le canton de Montlhéry, juste au sud du chef-lieu; le clocher de la collégiale du 12e s. est classé. Le territoire communal est séparé de la rive gauche de l'Orge par le quartier de Guiperreux, rattaché à Longpont-sur-Orge; il occupe la dépression entre le plateau du Hurepoix au sud et les buttes de Montlhéry au nord, drainée par la Salmouille (ou Sallemouille) qui atteint l'Orge dans la commune.

Au sud, le finage inclut un promontoire du plateau du Hurepoix sur lequel a été dessiné le circuit automobile dit de Montlhéry, ouvert en 1924 mais qui est entièrement à Linas et au bord duquel subsiste le château de Saint-Eutrope. Le circuit est fermé depuis 2004 mais abrite le centre de recherche et de contrôle technique et de certification Utac (Union technique de l'automobile, du motocycle et du cycle, 250 sal.). Ce plateau porte aussi une partie du camp militaire dit de Linas-Montlhéry, qui est surtout à Ollainville.

La Francilienne court au pied du plateau et croise à Linas la N 20 par un gros échangeur. Les principaux ateliers sont la lunetterie Minima (Tenon, 50 sal.), et la mécanique MPM (30 sal.). Le nombre des habitants s'est longtemps tenu entre 1 100 et 1 300 hab.; il augmente depuis 1945, a passé les 2 000 en 1965, les 4 000 en 1982 et s'est accru de 800 personnes entre 1999 et 2006.