Lourches

3 900 hab. (Lourchois), 265 ha, commune du département du Nord dans le canton de Bouchain, 5 km au NE du chef-lieu sur la rive gauche de l’Escaut, juste au sud-ouest de Denain. Elle fut une commune minière de premier plan, avec les fosses Gantois (1835-1886), Désiré (1839-1900), la Naville (1846-1936), Saint-Mathieu (1833-1924) et surtout Schneider de la Compagnie des mines de Douchy, plus l’avaleresse Dumas. La fosse Schneider (1907-1953), qui succéda à une fosse Sainte-Barbe plus ancienne (1837), atteignit 925 m de profondeur et fut la plus active de la compagnie de Douchy ; mais elle eut 9 morts en 1952 par un coup de grisou et fut inondée en 1955, ce qui entraîna sa fermeture.

Lourches a eu également une cokerie ; son territoire contient une bifurcation ferroviaire et une gare. Il accueille une métallerie (Codime, 95 sal.), la récupération de déchets Recydem (150 sal.), un Intermarché (30 sal.), un collège public, une maison de retraite (les Sinoplies, 45 sal.). Lourches avait 3 000 hab. vers 1850, 5 400 en 1900 et a culminé à 6 000 hab. entre 1936 et 1954 ; sa population a ensuite baissé jusqu’en 1990 (3 600 hab.) puis augmenté un peu (+110 hab. de 1999 à 2010). Une partie de la commune relève d’une zone franche urbaine dite Faubourg du Château-Nouveau Monde-Liberté, qui s’étend sur Escaudain, Denain et Douchy-les-Mines, et concerne 14 700 hab. sur 462 ha.