Mandelieu-la-Napoule

18 000 hab. (Mandolociens), 3 137 ha dont 1 510 de bois, chef-lieu de canton des Alpes-Maritimes dans l'arrondissement de Grasse, 14 km au sud de Grasse sur le littoral. La commune est littorale et centrée sur l'embouchure de la Siagne où parvient aussi de l'ouest le Riou de l'Argentière. La partie orientale de la plaine est occupée par la zone industrielle de Cannes-la Bocca et par l'aérodrome, dont les terrains sont partagés entre Cannes et Mandelieu. Une autre zone industrielle borde à l'ouest l'aérodrome, dans la commune de Mandelieu (la Canardière et la Roubine). Sur la rive droite au pied des collines de Mandelieu, ont pris place l'ensemble immobilier de Capitou et le quartier de villas du Cottage avec le petit port Marco Polo, le port de plaisance de Cannes-Marina encadré d'immeubles d'appartements, le golf «Old Course» créé par un grand duc de Russie en 1891, l'île de Robinson et une série de plages plus, côté ouest, un centre commercial.

L'embouchure de l'Argentière est prolongée par un autre port de plaisance de 1 300 places pris sur la mer, le port La Napoule, près de la gare. Un musée est situé dans les restes d'un château fort du 14e s., dominé par une butte montant à 110 m, avec tour d'orientation. Les premières pentes du Tanneron à l'ouest sont constellées de villas, proches de la plaine au sud (Bel Horizon) ou plus éloignées dans les domaines résidentiels du Grand Duc sur une haute colline, des Grands Vallons plus bas près du golf Riviera. Les parties les plus occidentales et méridionales de la commune restent boisées et presque désertes, notamment au sud dans la forêt domaniale de Maure Vieil (ou mieux de Moure Vieil), où le parc départemental de San Peyre (16 ha) protège un site de terrains volcaniques.

La commune est traversée par l'autoroute la Provençale (A 8) et la N 7, tandis que la voie ferrée et la N 98 longent la côte. Elle a deux collèges publics, des villages de vacances, le parc de loisirs du domaine de Sant'Estello au bord de l'Argentière. Elle est connue pour ses mimosas, fêtés en février, et entretient plusieurs festivals et salons. Mandelieu est le siège de l'Escota, société d'autoroutes des ASF (Autoroutes du Sud de la France) appartenant au groupe Vinci et qui emploie 1 900 salariés.

Hors des générateurs de vapeur MTU (30 sal.), la ville n'a guère que des activités tertiaires: Royal Hôtel Casino (240 sal.) et hôtels de l'Oasis (Raimbault 40 sal.) et Ermitage du Riou (35 sal.); ingénierie mécanique Akka (45 sal.), ingénierie Gert (40 sal.); magasins Géant Casino (390 sal.), supermarché Casino (60 sal.), Decathlon (90 sal.), Castorama (75 sal.), Boulanger (45 sal.), accastillage Bernard (95 sal.); négoces de pneus Mpi Autopneu (280 sal.), de meubles Vgc (téléachat, 60 sal.), de papeterie Sodival (Cultura, 50 sal.), de pharmacie Cerp (45 sal.), de droguerie Heytens (35 sal.); travail temporaire Force Intérim (150 sal.), nettoyage Onet (160 sal.) et Nec Plus (45 sal.), gardiennage Ria (50 sal.); peinture Durero (40 sal.); logistique Euralog (85 sal.); horticulture J. Rub (30 sal.).

La commune a cédé en 1929 le territoire de Théoule, et complété en 1970 son nom par celui de la Napoule, qui fut longtemps un petit village de pêcheurs. Presque vide au début du 19e s., la commune n'a cessé de se peupler au long de deux siècles: 1 700 hab. en 1900, 3 000 en 1954, 9 500 en 1975. Elle aurait dépassé les 20 000 hab., les estimations pour 2005 lui attribuant 20 200 hab. Elle a aussi 7 500 résidences secondaires. Le canton de Mandelieu-Cannes-Ouest a 36 000 hab., incluant Théoule-sur-Mer et une partie de Cannes.