Marolles-en-Brie

5 200 hab. (Marollais), 905 ha, commune du Val-de-Marne dans le canton de Villecresnes, au nord-est du chef-lieu. Son territoire s'étire du sud-ouest au nord-est. L'habitat consiste pour l'essentiel en un vaste lotissement de pavillons en forme de cité-jardin aux rues sinueuses, avançant en coin vers le nord dans la forêt des Gros Bois sur le plateau de Brie. Le lotissement est issu d'une zac (zone d'aménagement concerté) de 180 ha. La partie septentrionale de la commune est dans la forêt domaniale de Notre-Dame et contient le gros centre équestre des Bagaudes. Vers l'ouest, la commune englobe une partie des boxes du centre d'équitation international du château de Gros-Bois, et un «hameau d'activités» dans la plaine. La partie méridionale de la commune est en effet occupée par la vallée encaissée du Réveillon, où s'engage la N 19; un golf de neuf trous a été aménagé au bord de la route dans la vallée.

La mairie et le château et son parc sont au-dessus du coteau de rive droite. La commune a une église classée du 12e s., l'une des premières à avoir été dotée de voûtes sur nervures, un foyer pour handicapés, un atelier d'articles métalliques Figra (50 à 100 sal.). Elle n'avait encore que 200 hab. en 1962, guère plus qu'au 19e s.; la population est montée assez vivement ensuite, passant à 500 en 1968, 1 500 en 1982, 4 600 en 1990. La maire est Alain Josse, UMP. Marolles est le siège de la communauté de communes du Plateau Briard, groupement intercommunal du Val-de-Marne réunissant 6 communes, et 27 200 ha sur 3 040 ha.