Matelles (Les)

1 640 hab. (Matellois), 1 681 ha dont 1 098 de bois et garrigues et 147 de vignes, chef-lieu de canton du département de l'Hérault dans l'arrondissement de Montpellier, 16 km au NO de Montpellier. Ancien village fort des Garrigues montpelliéraines, et ancien chef-lieu du «bailliage de la République de Montferrand» au 13e s., le village a eu jadis un statut de ville. En grande partie détruit en 1622 par les troupes huguenotes de Rohan, il conserve néanmoins des vieux murs et un réseau compliqué de belles maisons anciennes à escaliers extérieurs; un centre d'études préhistoriques et un musée de la préhistoire se sont nourris de découvertes locales. Si la commune a été largement dépassée par quelques voisines au cours de la croissance périurbaine montpelliéraine, elle n'en garde pas moins un équipement correct en services, et a également participé à cette croissance: elle n'avait que 320 hab. en 1962 (490 en 1901); mais elle n'a guère gagné que 190 hab. entre 1999 et 2009; distribution d'eau Saur (Cise, 25 sal.).

Le canton a 31 700 hab. (27 800 en 1999), 14 communes, 18 807 ha dont 9 869 de bois et garrigues; il touche au NE au département du Gard et couvre le nord et le nord-ouest du périurbain montpelliérain. Les quatre communes principales, Saint-Gély-du-Fesc, Saint-Clément-de-Rivière, Prades-le-Lez et Saint-Mathieu-de-Tréviers sont nettement plus peuplées que le chef-lieu, ainsi que Vailhauquès, au sud-ouest, qui a récemment dépassé les 2 000 hab. Proche de celle-ci, Combaillaux (1 480 Combaillaulencs, 906 ha dont 280 de vignes), 12 km au NO de Montpellier, est aux sources de la Mosson; elle n’avait guère que 150 hab. en 1975 et a gagné 180 hab. entre 1999 et 2005; carrières de la Madeleine (35 sal.).

Cazevieille (190 Cazeviellains, 1 621 ha dont 707 de bois), à l'extrême NO du canton, assure l'accès au pic Saint-Loup, un crêt puissant montant à 658 m, à pic côté nord, dont l'ascension est un rite et qui fait un peu figure de montagne sacrée dans le Montpelliérais: sa silhouette dissymétrique se voit de loin et il offre un panorama superbe; Cazevieille a 70 hab. de plus qu'en 1999. Saint-Jean-de-Cuculles (450 Cucullois, 909 ha), au sud du pic, profite d'un site escarpé et soigne ses fêtes annuelles des santons et ses ventes de vins aux enchères; la commune a 250 ha de vignes (AOC coteaux-du-languedoc et pic-saint-loup), 400 ha de garrigues et 200 de bois; elle a gagné 90 hab. entre 1999 et 2009.

À l'extrême NE du canton, Saint-Bauzille-de-Montmel (960 Saint-Bauzillois, 2 152 ha dont 230 de vignes et 1 400 de bois et garrigues), 20 km au NNE de Montpellier, s'organise autour du vigoureux pech des Mourgues (251 m), couronné de corniches rocheuses et qui conserve quelques ruines de l'ancien couvent des Mourgues (ou «moinesses»). Un peu plus éloignée de la grande ville, elle connaît une croissance plus modérée, mais déjà sensible; elle s'est accrue de 220 hab. (+30%) entre 1999 et 2009.